Accueil Economie 25e anniversaire de l’UEMOA : 25 ans pour forger un modèle d’intégration...

25e anniversaire de l’UEMOA : 25 ans pour forger un modèle d’intégration réussie au plan africain

Le jubilé d’argent de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), est célébré ce 10 janvier 2019 à Ouagadougou, sous le thème « 25 ans de progrès vers l’intégration régionale, ensemble pour relever le défi de la libre circulation des personnes et des biens ». En 25 ans de vie, elle est parvenue à la solidarité entre les peuples et réalisé d’importants projets communautaires. Au cours de la cérémonie, un hommage a été rendu aux pères fondateurs de l’UEMOA qui ont fait d’elle, un exemple d’intégration réussie, par le président ivoirien Alassane Ouattara. Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso, les membres du Conseil des ministres statutaires, les présidents des institutions et membres d’Organes, les Représentants des organisations interafricaines et internationales, étaient présents à cette cérémonie.

Citée comme modèle d’intégration réussie en Afrique, l’UEMOA a réalisé d’importants chantiers au cours de ses 25 années d’existence. Il y a donc matière à être fier du travail abattu durant ce temps par l’ensemble des instances de l’Union, selon le président de la Commission M. Abdallah Boureima. Elle a pu forger un espace communautaire où les hommes et les femmes partagent les mêmes droits en termes de la liberté de circulation, d’établissement et d’exercice de leur profession. Cette liberté s’est élargie à la circulation des biens, des capitaux et des facteurs de production. Pendant ces 25 ans, les politiques dans les secteurs socio-économiques ont été harmonisées. L’Union a pu renforcer l’exercice de la surveillance multilatérale par le respect des critères de convergence et a lancé dans le même temps, un code de transparence pour la gestion des finances publiques. Ces critères ont permis aux pays membres de l’Union de bien gérer leur développement et leurs finances publiques. Ce qui a permis à l’Union d’engranger un taux de croissance de 6.7% satisfaisant du point de vue sous-régional selon le président Alassane Ouattara, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA. En plus de ce taux de croissance louable, le taux d’inflation est maîtrisé au sein de l’institution. Avec son programme économique régional (PER), l’UEMOA a construit un corridor routier, formé la ressource humaine, amélioré l’environnement des affaires et facilité les échanges intracommunautaires et internationaux.

Cependant, des défis restent à relever. Au nombre de ces challenges, l’on note entre autres, l’accélération du processus d’intégration sous-régionale, le renforcement du marché régional commun, le faible taux des échanges intercommunautaires au sein de l’Union, les distorsions en matière de concurrences et les nombreux contrôles sur les corridors y compris les prélèvements illicites, les longs délais pour le transport des marchandises. Cette situation interpelle les chefs d’Etat à réaliser des autoroutes pour endiguer les raquettes et les autres problèmes routiers. Il y a également des perspectives au niveau de la lutte contre le terrorisme, le changement climatique et beaucoup de travail à faire au niveau de l’emploi des jeunes, a souligné le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’institution, Alassane Ouattara, dans son adresse.

Pour Abdallah Boureima, président en exercice de la Commission de l’UEMOA, le contexte est difficile, et les défis multiples et complexes. Il faut donc « faire preuve d’une réelle capacité d’adaptation pour préserver et consolider les nombreux acquis ». Pour lui, l’un des défis majeurs à relever, réside dans l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire pour réellement favoriser l’émergence d’un commerce intracommunautaire qui peine à décoller ». Dans ce nouvel ordre régional, il est impérieux de consolider la dynamique d’intégration, et la commission se doit de fonctionner dans une nouvelle approche « de modalité d’intégration et de gouvernance institutionnelle adaptée », le tout dans une intelligence de clairvoyance, de détermination et de partenariat mutuellement bénéfique avec les autres acteurs de l’intégration régionale, foi du premier responsable de l’Union.

L’UEMOA inaugure son Complexe administratif de Ouaga 2000

A gauche en tenue Faso Dan Fani, Rock Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso; à droite en boubou blanc, Abdallah Boureima, président de la Commission de l’UEMOA; et au milieu, Alassane Ouattara, président de la Côte D’Ivoire, coupant le ruban

L’UEMOA a su exploiter la présence des deux Chefs d’Etat, en greffant à la cérémonie commémorative, celle d’inauguration de son Complexe administratif de Ouaga 2000. A cet effet, la coupure du ruban a été faite par les deux Chefs d’Etat et le président de la commission de l’UEMOA, sous les regards d’éminentes personnalités. C’est un immeuble R+5 muni d’un sous-sol avec une centaine de bureaux qui accueillera les jours suivants, les commissaires et certains cadres de l’Union.

L’UEMOA qui compte huit Etats membres à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et leTogo; a été créée le 10 janvier 1994 à Dakar. Son objectif principal est, l’édification en Afrique de l’Ouest d’un espace économique harmonisé et intégré au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens, des services et des facteurs de production, ainsi que la jouissance effective du droit d’exercice et d’établissement pour les professions libérales, de résidence pour les citoyens sur l’ensemble du territoire communautaire.

Siébou Kansié
Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 6 =