Accueil A la une 33e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Sankara n’est pas seulement...

33e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Sankara n’est pas seulement la propriété du Burkina, mais de tous les peuples Africains (Président Kaboré)

Le Burkina Faso commémore jeudi 15 octobre 2020, l’anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara. Plusieurs membres du gouvernement étaient présents à cette commémoration. A l’occasion, le président du Faso a déclaré que Thomas Sankara n’est pas seulement le héro du Burkina, mais aussi des Africains.

Par Georges Youl, Stagiaire

Plusieurs autorités étaient présentes à la commémoration du 33e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara. Parmi elles, le Président du Faso Roch Kaboré, le premier ministre Christophe Dabiré, le ministre de la défense Chériff Sy, le vice-président de l’Assemblée nationale Bénéwendé Sankara et du ministre du commerce Harouna Kaboré.

Pour le Président du Faso Roch Kaboré, «Thomas Sankara n’est pas seulement la propriété du Burkina Faso, mais la propriété de tous les peuples africains et de tous ceux qui sont épris de liberté». Pour lui, on ne peut pas gommer l’histoire de Thomas Sankara car il demeure toujours dans le cœur des uns et des autres.  Il a aussi tenu à remercier également le Comité international du mémorial Thomas Sankara car selon lui, il leur fallait de l’audace pour en arriver où ils sont.

Le représentant du CIMTS (Comité international du mémorial Thomas Sankara) Luc Damiba,  a demandé que soit votée une loi des héros nationaux de Thomas Sankara car il n’existe pas de loi sur les héros nationaux.

L’un des frères d’arme du Président Thomas Sankara, Boukary Kaboré dit le lion, pense que le mémorial Thomas Sankara ne représente pas grand chose en comparaison au grand homme qu’est Thomas Sankara. Pour lui, c’est «l’aéroport international Thomas Sankara qu’il fallait mettre en place».

Bonaventure Compaoré est l’un des hommes tués le jour de l’assassinat de Thomas Sankara. Son épouse est venue assister à la cérémonie. Elle était énormément émue et avait du mal à s’exprimer. «Je n’ai rien à dire, seulement vous remercier pour tout ce que vous avez fait» a-t-elle laissé entendre.

Après la cérémonie de commémoration, une messe de requiem est prévue à l’église Rotonde en mémoire du capitaine Thomas Sankara et ses compagnons.

www.libreinfo.net