Home Economie Burkina: drame de Gongombiro (60 morts)«je suggère la fermeture de tous les...

Burkina: drame de Gongombiro (60 morts)«je suggère la fermeture de tous les sites d’orpaillage sur l’ensemble du territoire», Abdoul Karim Sango

0
L'ancien ministre de la culture Abdoul Karim Sango
L'ancien ministre de la culture Abdoul Karim Sango

Le drame de Gongombiro dans la région du Sud-ouest au Burkina Faso a fait 60 morts et une soixantaine de blessés le lundi 21 février 2022. Ce n’est pas la première fois que le Burkina Faso enregistre un important bilan macabre sur les sites d’orpaillage. Dans un message de compassion, l’ancien ministre de la culture, Abdoul Karim Sango propose une mesure radicale, celle de la fermeture de tous les sites d’orpaillage. 

Par La Rédaction

Le Burkina Faso a encore enregistré des morts sur un site d’orpaillage le lundi 21 février 2022. Cette fois ci, c’est une explosion sur le site de Gongombiro dans la commune de Gbomblora qui a fait 60 morts et une soixantaine de blessés selon un communiqué du Haut- commissaire de la province du Poni.

Le choc est perceptible sur les visages des victimes et des burkinabè en général. L’ancien ministre de la culture Abdoul Karim Sango dans une publication sur page facebook s’inquiète: «Il faut craindre que le vrai bilan ne soit largement au dessus de ce qui est annoncé sans oublier les nombreux blessé. Paix a leur âme ! Meilleure santé aux blessés!».

«Jusqu’à quand allons nous assister impuissant à ce que je considère comme un des plus grands désastres à caractère écologique, social, économique et culturel de notre pays?», s’interroge l’ancien ministre.

Pour se faire, il propose: «Au delà de l’émotion qui nous habite et nous étreint en ce moment, il y a lieu de régler la question avec des mesures plus structurelles permettant de mitiger les conséquences désastreuses de ce phénomène. Ce n’est pas faute d’aimer l’argent que dans beaucoup de nos coutumes, l’activité de l’or était quasi interdite. Elle avait une dimension quasi mystique.»

Abdoul Karim Sango souhaite une fermeture des sites d’orpaillage sur l’ensemble du territoire national. «En attendant une réflexion plus globale si celle ci n’existe pas déjà, je suggère la fermeture de tous les sites d’orpaillage sur l’ensemble du territoire. La mesure peut paraître radicale aux yeux de ceux qui en font un business.»

En attendant, le Haut-commissaire de la province du Poni, Antoine Doamba a décidé de la fermeture du site d’orpaillage de Gombiboro à partir du 22 février jusqu’à nouvel ordre.

Lire aussi: Burkina Faso: 60 morts sur le site d’orpaillage de Gomgombiro dans la région du Sud-Ouest

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 × 9 =