Home Société Ouahigouya (région du Nord): un étudiant en médecine enlevé par des individus...

Ouahigouya (région du Nord): un étudiant en médecine enlevé par des individus inconnus

0
Abdouramane Diallo
Abdouramane Diallo,étudiant en 1re année de médecine à l'université de Ouahigouya enlevé le 30 décembre 2021.

Abdouramane Diallo, étudiant en 1re année de médecine à l’Université de Ouahigouya a été enlevé le 30 décembre 2021 aux environs de 22 heures à son domicile par des individus qui se sont faits passés pour des gendarmes.

Par Georges Ouédraogo, correspondant Yatenga

L’étudiant Abdouramane Diallo vient du village de Douma dans la commune de Tangaye, province du Yatenga, région du Nord.

Il vit avec son tuteur qui a requis l’anonymat au secteur 1 de Ouahigouya. Le 30 décembre 2021 aux environs de 22 heures, des individus au nombre de quatre (04), ont fait irruption dans leur domicile pendant que d’autres observaient les lieux dans la cour.

Ils se sont d’abord présentés comme des éléments de la gendarmerie nationale avec des brassards rouges estampillés « Gendarmerie Nationale ».  Ainsi, ils ont rassuré les habitants de la cour, notamment le tuteur.  Ils ont pris le soin de lui expliquer qu’ils ne sont pas là pour lui faire du mal.

Ensuite, les ravisseurs ont procédé à la vérification de la Carte nationale d’identité de l’étudiant ainsi que ses numéros de téléphone. C’est après ce contrôle qu’ils ont décidé de l’amener « au poste » sans donner de motif, a expliqué le tuteur de l’étudiant au correspondant de Libreinfo.net.

Le lendemain de l’enlèvement de l’étudiant Diallo, c’est-à-dire, le 31 décembre 2021, son hébergeur s’est rendu à la Gendarmerie nationale de Ouahigouya pour en comprendre davantage. C’est là, qu’il apprendra avec surprise que c’était un enlèvement.

La gendarmerie selon le tuteur de l’étudiant, n’est pas au courant de cet enlèvement. Séance tenante, il a fait une déclaration d’enlèvement à la gendarmerie. Nous n’avons pas pu joindre la gendarmerie de Ouahigouya pour confirmer la déposition du tuteur.

Après la plainte à la gendarmerie, il confie avoir saisi le Mouvement Burkinabè des Droits de l’Hommes et des Peuples (MBDHP) du Yatenga pour l’aider à retrouver son ‘’enfant’’. Contacté par le correspondant de Libreinfo.net, Issouf Bélem, président du MBDHP du Yatenga a reconnu avoir été saisi par le tuteur de l’étudiant sur la question. Il précise que la victime est même membre du Mouvement. Un communiqué sur l’enlèvement est en cours de rédaction, précise M. Bélem.

Depuis le 30 décembre 2021 jusqu’à ce jour [5 janvier 2022] aucune nouvelle de l’étudiant a expliqué son tuteur.

www.libreinfo.net

 

 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 − 7 =