spot_img

Burkina Faso: Dr Ablassé Ouédraogo demande à la police la restitution de son ordinateur et deux téléphones portables

Publié le : 

Publié le : 

Dans un communiqué de presse parvenu à la rédaction de libreinfo.net, le parti Le Faso Autrement explique les circonstances dans lesquelles son président Dr Ablassé Ouédraogo a été auditionné par les services de la police nationale et informe l’opinion que les deux téléphones portables et  l’ordinateur  du président sont toujours confisqués pour des raisons qu’il ignore. Le Parti demande que les instruments de travail de son président lui soient restitués. Lire l’intégralité du communiqué

Communiqué de presse

Suite aux informations parues dans la presse et sur les réseaux sociaux au début du mois de juin 2023, mentionnant que le Président Dr Ablassé OUEDRAOGO a été auditionné par les services de la Police Nationale, le Parti Le Faso Autrement confirme, pour la bonne information de tous, que le Président, Dr Ablassé OUEDRAOGO, a été effectivement auditionné le mardi 06 juin dernier dans la matinée, par les services de la Division des Investigations Criminelles (DIC), à la suite d’une convocation datée du 16 mai 2023, qu’il a reçue dans la journée du lundi 05 juin 2023 .

Après l’audition, le Président, Dr Ablassé OUEDRAOGO, a immédiatement regagné son domicile et vaque à ses occupations. Cependant, ses deux téléphones portables et son ordinateur portatif sont toujours retenus à la Police depuis le 06 juin 2023 sans aucun motif indiqué.

Cette privation des instruments de travail depuis un mois, sans aucune procédure à lui notifiée alors qu’il a été simplement convoqué pour un témoignage dans l’affaire « Appel à incendier le Palais du Mogho Naaba » dont le délibéré du procès conclu le samedi 24 juin 2023 a été rendu le 07 juillet 2023, nous pousse à considérer que le Président Ablassé OUEDRAOGO, se trouve comme dans une situation d’un « prévenu en sursis ».

Le lundi 26 juin 2023, le Dr Ablassé OUEDRAOGO s’est présenté à la Police dans l’espoir de récupérer ses téléphones et son ordinateur, et à sa grande surprise, l’Officier de police judiciaire, un Lieutenant, l’informe qu’il ne peut retirer que les puces des téléphones portables au motif que les équipements ne peuvent pas lui être restitués pour le moment.

Comme nous sommes en politique et qu’il est facile d’imaginer tout ce qui peut se tramer en vue des échéances politiques à venir, le Parti Le Faso Autrement tiendra les militantes et militants, ainsi que l’opinion publique nationale et internationale, dûment informés de tout développement qui pourrait survenir par la suite.

« Rien n’arrête une idée à son heure »

Ouagadougou, le 09 juillet 2023

Le Secrétariat National à l’Information et à la Communication

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...