Accueil Sécurité Académie de police: 32 élèves commissaires défendent leur mémoire de fin de...

Académie de police: 32 élèves commissaires défendent leur mémoire de fin de cycle

Photo de famille des élèves commissaire
Photo de famille des élèves commissaire

L’Académie de police,située dans la commune rurale de Pabré à une trentaine de Km de Ouagadougou,côté nord de la capitale a présenté plusieurs élèves commissaire à des jury de haut vol.C’était mardi 23 au 26 juin 2020.Les soutenances ont duré quatre jours et a vu défiler plusieurs élèves devant les membres du jury.

Par La Rédaction

Au total trente-deux élèves commissaires ont exposé leur mémoire de fin cycle devant des éminents universitaires et personnes ressources. Ces soutenances publiques ont lieu depuis maintenant quatre (4 ans) de suite dans la prestigieuse Académie qui a pour but de former les cadres de la police nationale notamment les officiers et les commissaires.

Cette année malgré le contexte de la pandémie covid-19,l’Académie de police a pu respecter le principe des soutenances publiques bien entendu en respectant les mesures barrières. Par ailleurs,dans son discours à l’ouverture des soutenances,le Directeur de l’Académie de Police,le Commissaire principal Edmond Tapsoba,soucieux de la qualité du travail de ces futurs cadres a relevé dans ses propos:”il me plait de souligner que le contexte de la pandémie du covid-19,il est vrai,a été une difficulté à un moment donné de la conduite des recherches .Cependant,cette situation ne devrait pas non plus être invoquée pour justifier la mauvaise qualité d’un mémoire”.

Au terme de deux ans de formations,le cursus des élèves commissaire est santonné d’une soutenance. Cet exercice rigoureusement préparé est présenté devant un jury dont les membres sont sélectionnés avec beaucoup de rigueur en fonction du thème de chaque candidat.C’est pourquoi le premier responsable de la formation a rappelé:”plus qu’une formalité,le mémoire de fin de cycle à l’Académie de police constitue à lui seul ,l’un des sept modules que doit valider l’élève commissaire de Police pour être jugé digne du diplôme de l’Académie de police “,indique donc le Directeur de l’Académie de Police. Il a par ailleurs ajouté que: “sa conception suit une procédure et une méthodologie rigoureuse afin d’aboutir à des résultats crédibles et digne d’intérêt pour la police nationale et le monde de la recherche”.

Pour cette promotion,ils sont au total trente deux élèves commissaires dont deux de nationalité tchadienne.Tous ont exposé devant des éminents enseignants d’université et des personnes ressources. Les thématiques choisies ont été suffisamment variées et portées sur les grandes problématiques du métier de la police et dont l’actualité ne fait aucun doute.

C’est d’ailleurs dans ce sens que la secrétaire générale du ministère de la sécurité,Maimouna Thombiano,dans son discours a souligné que :”dans l’accomplissement de leur noble mission ,les cadres de conception et de direction que sont les commissaires de police,se doivent d’appréhender toutes les implications de leurs actions tout en engageant des réflexions pour être plus efficaces sur le terrain mais également contribuer à enrichir autant qu’ils le pourront,les études sur les questions de sécurité”.Elle a aussi salué la capacité de résilience de l’Académie de police qui a permis de tenir ces soutenances à bonne date comme les années antérieures malgré le covid-19.

www.libreinfo.net