Accueil A la une Affaire de viol à Niangoloko:le parquet requiert une peine de 5 ans...

Affaire de viol à Niangoloko:le parquet requiert une peine de 5 ans dont 24 mois fermes contre Edouard Youl

Par Vincent Konkobo,correspondant Comoé

Le procès du gendarme Edouard Youl poursuivi pour viol sur une mineure, sévices sexuels, séquestration, coups et blessures volontaires, s’est déroulé ce mardi 22 septembre 2020 au tribunal de Banfora.

Au terme d’une journée de procès qui a pris fin à 20 heures, le parquet a requis une peine de cinq ans dont 24 mois fermes et une amende de 600 mille Francs CFA assortie de sursis à l’exécution contre Edouard Youl.

Lire Banfora :affaire de viol, le gendarme Edouard Youl charge sa femme

Cette peine concerne les trois infractions : viol sur une mineure, sévices sexuels et séquestration, qui constituent la peine la plus élevée. Cette peine selon Hyppolite Ouédraogo,procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Banfora, est demandée en tenant compte des circonstances atténuantes.

Quant aux coups et blessures volontaires, le parquet a requis 50 mille francs CFA fermes contre le gendarme. Le procès est mis en délibéré pour le 13 octobre 2020 au tribunal de Banfora.

Lire Banfora :un gendarme poursuivi pour viol,sévices sexuels,séquestration,coups et blessures volontaires

Edouard Youl dit Papou,gendarme en service à Niangoloko dans la province de la comoé avait introduit du piment dans le sexe d’une jeune élève âgée de 16 ans.  Incriminé, il a été placé sous mandat de dépôt mardi 1er septembre à la maison d’arrêt et de correction de Banfora, avait appris Libreinfo.net.

www.libreinfo.net