spot_img

Burkina: Suspension de l’aide au développement de la France, « il n’y a pas de très grandes inquiétudes à se faire » dixit Dr Aboubakar Nacanabo

Publié le : 

Publié le : 

La France a suspendu, depuis le 6 août 2023, jusqu’à nouvel ordre, toutes ses actions d’aide au développement et d’appui budgétaire au Burkina Faso.  Le mardi 22 août 2023, le ministre en charge de l’économie et des finances, Dr Aboubakar Nacanabo, est revenu sur la question au journal  de 13 heures de la Radiodiffusion Télévision du Burkina (RTB). Il  a rassuré ses concitoyens: « Il n’y a pas de grandes inquiétudes à se faire»

Par Issoufou Ouédraogo

La France a annoncé la suspension de toutes ses actions d’aide au développement et d’appui budgétaire au Burkina Faso depuis le 6 août 2023. Le ministre en charge de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo, a fait comprendre qu’« il n’y a pas à s’inquiéter ».

Néanmoins, il a reconnu l’importance de cette aide. « L’aide française au développement pouvait nous aider sur un certain nombre d’aspects. Mais nous pensons qu’aujourd’hui si la France suspend son aide, ça nous interpelle sur la nécessité de nous réorganiser encore plus pour mobiliser davantage de ressources.»

Et il rassure: « Nous pensons que vraiment au regard des montants qui étaient en jeu, il n y’a pas de très grandes inquiétudes à se faire », a-t-il soutenu.

Le chef de département de l’économie poursuit en expliquant que de janvier à juillet 2022 et de janvier à juillet 2023, s’il prend la situation arrêtée, la mobilisation des ressources propres s’est accrue de près de 100 milliards de F CFA.

« Cela veut dire qu’à l’interne nous avons fait des efforts supplémentaires par rapport à ce qui est fait l’an passé de plus de 100 milliards de F CFA.». 

Il ajoute: « Nous avons la possibilité de nous organiser mieux pour pouvoir faire face à notre développement. L’aide qui va venir pourrait être un plus, mais pas remplacer les efforts que nous allons faire » a affirmé, le ministre en charge de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo.

wwwlibreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...