Home Société Burkina Faso: plusieurs producteurs outillés sur la gestion des risques environnementaux par...

Burkina Faso: plusieurs producteurs outillés sur la gestion des risques environnementaux par AGRA dans les Cascades

0
Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA)
Le consultant et formateur de l'ONG AGRA Seydou Diarra et les producteurs ayant bénéficié de la formation à Tiefora

Plus de 50 agriculteurs issus de 30 villages de la commune de Tiefora dans la région des cascades, ont bénéficié de formation sur le système de gestion environnementale et sociale organisé par  l’ONG Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA). La formation a pour but de gérer les risques environnementaux et sociaux résultant d’un ensemble d’activités.

Par Salif Ouattara

Ce sont plusieurs producteurs qui ont bénéficié de la formation de l’ONG Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA) en fin octobre dans la région des Cascades.

Pour Seydou Diarra, consultant et formateur de l’ONG AGRA, les objectifs rechercher à travers cette formation sont d’aider le gouvernement burkinabè à atteindre une production rizicole d’un million de tonne.

Il s’agit aussi d’accompagner les producteurs dans la production de fumier organique afin que ceux-ci puissent s’approprier les outils nécessaires pour la protection de l’environnement. A terme, les producteurs pourront rendre leurs terres cultivables plus sain et durable.

Au cours de cette formation, les participants ont été outillés sur la préservation de la diversité des espèces et des ressources au niveau environnemental pour la satisfaction de leurs besoins primaires afin de créer des richesses pour un développement durable.

A la fin de la formation, Moussa Sorry président du Conseil Villageois de Développement (CVD) de Boussara 02 a exprimé sa satisfaction. « Nous sommes très satisfaits de cette formation, car cela nous a permis de comprendre l’importance de la préservation de notre environnement et surtout de nos terres ».

C’est le même sentiment de joie chez Mama Yao, jardinière dans la même zone, « nous remercions AGRA et le formateur pour tous les enseignements reçus notamment sur la gestion de nos réserves d’eau et de leur exploitation aussi. Pour nous, les maraichères, nous avons compris qu’il est très important de ne pas utiliser n’importe quel produit phytosanitaire pour traiter toutes les cultures. »

Le consultant et formateur, Seydou Diarra en salle de formation avec les producteurs

L’ONG Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA) enseigne la gestion des plaintes aux producteurs

La formation a servi également de cadre pour l’ONG Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA) de sensibiliser les participants sur les risques liés à l’acquisition de terres et réinstallation volontaire des populations sur certaines terres qui peuvent être sources de conflit si les propriétaires terriens ou les chefs des villages ne sont pas consulter au préalable.

Cette activité avec les producteurs a permis de mettre en avant le rôle très déterminant de la consultation des chefs de terre et de village dans le processus d’acquisition ou d’exploitation des terres autant pour les autochtones que pour les allogènes.

Un module qui a été très bien apprécié par les producteurs dans la mesure où elles (populations agricoles) sont confrontées souvent à des cas d’abus ou de spoliation de parcelle.

Au terme de la formation, un groupe local de veille a été mis sur place par l’ONG Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA). son rôle est de pérenniser les  acquis et servir de relai pour un suivi des différents acteurs agricoles de Tiefora.

Dans la région des Cascades, plusieurs localités ont bénéficié des formations de l’ONG AGRA notamment Niangoloko , Soubagagnedougou etc.

Lire aussi: Gestion environnementale et sociale : AGRA forme plusieurs producteurs dans la Boucle du Mouhoun

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 + 20 =