Home A la une Année scolaire 2020-2021:L’UNAPES-B propose une mise à niveau des élèves de 45...

Année scolaire 2020-2021:L’UNAPES-B propose une mise à niveau des élèves de 45 jours avant la rentrée à partir du 21 novembre

0
"Nous voudrions que dans le contexte du Covid-19, l’Etat adopte une loi de programmation éducation/ formation qui permettrait de financer massivement le secteur de l’éducation/ formation pour le sortir des tares qui freinent son développement."Hector Ardent R. K. Ouédraogo, président de l'UNPES-B/Libreinfo.net

 »Les examens et concours scolaires de la session de 2020 se sont bien déroulés sur l’ensemble du territoire national malgré le contexte sécuritaire et sanitaire difficile.Les résultats enregistrés sont meilleurs à ceux de la session de 2019. » C’est ce qu’a constaté l’Union nationale des parents d’élèves du post-primaire, du secondaire et du supérieur du Burkina (UNAPES-B), qui a fait le bilan de l’année scolaire écoulée afin d’envisager les préparatifs de la rentrée prochaine (2020-2021). C’est à Ouagadougou ce 25 août 2020, au cours d’une conférence de presse.

Par Siébou Kansié

D’entrée de jeu, l’UNAPES-B a reconnu une  »année scolaire 2019-2020 émaillée de préoccupations sécuritaires, sanitaires et sociales. »  Au niveau sécuritaire, l’année scolaire et académique 2019-2020 a été marquée par des perturbations des activités pédagogiques en raison des attaques terroristes qui ont frappé plusieurs régions du pays. Cette situation a engendré des déplacés internes parmi lesquels, des enfants et des élèves dont la scolarité a été perturbée. L’UNAPES-B a loué les efforts du gouvernement et des partenaires qui ont permis de prendre en charge des élèves déplacés et d’organiser les examens de fin d’année au même titre que dans les autres régions.

Au plan sanitaire, selon Hector Ardent Ouédraogo, président de l’UNAPES-B, la survenue de la covid-19 au Burkina Faso a fortement impacté le fonctionnement des cours et l’ensemble des activités pédagogiques avec la fermeture des établissements scolaires. Citant l’Organisation mondiale de la santé et l’UINCEF, il fait savoir que les conséquences de l’interruption prolongée des cours sont importantes pour les enfants, notamment « une exposition accrue à la violence et à l’exploitation » et « des grossesses d’enfants »

Déroulement des examens Scolaires

L’Union nationale des parents d’élèves a observé que les examens et concours scolaires se sont déroulés dans un contexte difficile avec le choix des sujets qui n’a pas tenu compte de la crise sanitaire,car ayant été effectué avant le 09 mars 2020, date d’apparition de la covid-19 au Burkina Faso. Cependant, les résultats sont satisfaisants, en témoignent les résultats suivants :

Le Certificat d’étude primaire (CEP) : « le taux de succès de la session de 2020 est de 66,06% contre 55,11% en 2019, soit une augmentation de 10,95 points de pourcentage. La région du centre a obtenu le taux de succès le plus élevé avec 71,92% d’admis et celle du Sahel enregistre la plus faible performance avec 49,60% de taux de succès. » 

Le Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) : « le taux national de succès de la session de 2020 est de 36,47 % contre 26,62 % en 2019 soit une augmentation de 09,85 points de pourcentage. Les régions du Centre-Est et du Centre, ont réalisé les meilleurs résultats avec un taux de succès de 39,56% chacune alors que celle du Sahel a enregistré ici également, la moins bonne performance avec 30,09% d’admis. »

L’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels (EFTP) : « on note un taux de succès global au Brevet d’Études professionnelles (BEP) et au Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) de 63,37% contre 46,86 % à la session précédente(2019), soit une augmentation de 16,51 points de pourcentage. »

Le Baccalauréat : « le taux de succès est de 39,35% pour la session 2020 contre 36,83% en 2019. Soit une augmentation de 2,88 points de pourcentage. Les régions du Centre-Nord et du Sahel ont réalisé les meilleurs résultats avec des taux de succès respectifs de 43,24% et de 43,16%. La région du Centre enregistre 38,84% et la région de l’Est la moins bonne performance avec 33,19% d’admis. »

Quelle rentrée scolaire 2020-2021 ?

Les décisions prises suite à l’apparition de la pandémie du corona virus, ont entraîné la fermeture des classes intermédiaires depuis bientôt sept mois,le passage en classe supérieure avec une seule moyenne pour les classes intermédiaires au post-primaire et au secondaire, le passage automatique en classe supérieur de tous les élèves quel que soit la moyenne au primaire.

« En conclusion, l’on peut affirmer que les examens et concours scolaires de la session de 2020 se sont bien déroulés sur l’ensemble du territoire national malgré les contextes sécuritaire et sanitaire difficiles »,Hector Ardent R. K. Ouédraogo, président de l’UNAPES-B.

Pour l’UNAPES-B, « l’ensemble de ces mesures, peuvent avoir des répercussions dommageables à court, moyen et long terme sur la qualité de l’enseignement et le niveau des élèves qui était déjà en baisse. »

Pour aider par conséquent à rehausser le niveau des élèves, l’UNAPES-B propose entre autres, la mise à niveau des élèves avant le début de l’année scolaire 2020-2021 selon le calendrier suivant :

  • du 1er octobre au 15 novembre 2020 : session de rattrapage de l’année scolaire 2019-2020 ;
  •  du 16 au 20 novembre 2020 : évaluation de mise à niveau ;
  • A partir du 21 novembre 2020 jusqu’au 15 juillet 2021 : déroulement de l’année scolaire 2020-2021.

L’UNAPES-B suggère également, la « systématisation de l’utilisation du numérique dans l’éducation afin de réduire bien des coûts, par exemple dans l’organisation des différents examens. A titre d’illustration, rien que l’organisation du CEP coûte près de 9 à 10 milliards de FCFA. Quelle valeur a encore ce diplôme de nos jours pour mériter de telles dépenses ? », s’est interrogée l’Union des parents d’élèves.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 + 4 =