spot_img
spot_img

Appel du parti le Faso autrement au devoir et a la responsabilité de tous pour sauver le Burkina Faso

Publié le : 

Publié le : 

APPEL DU PARTI LE FASO AUTREMENT AU DEVOIR ET A LA RESPONSABILITÉ DE TOUS POUR SAUVER LE BURKINA FASO

«Mieux vaut prévenir que guérir », nous enseigne la sagesse populaire, qui dit aussi que «Gouverner c’est prévoir ».

Du haut de notre modeste parcours professionnel et personnel, nous ne saurions rester indifférents aux agitations maladroites et dangereuses de quelques-uns de nos compatriotes qui, si rien n’est fait, nous précipiteront malheureusement tous dans l’apocalypse.

En effet, il circule sur la toile, depuis le 17 octobre 2023, des images et des vidéo-messages, caractérisés par la haine et la violence.

Les auteurs, à visages découverts, se proclamant des soutiens du régime Traoré, menacent de massacrer, machettes et gourdins en mains, toutes les personnes qui répondront à l’appel de la Centrale Syndicale, la Confédération Générale des Travailleurs du Burkina (CGT-B), à un meeting de commémoration, le mardi 31 octobre 2023, dans ses propres locaux, à la Bourse du Travail, pour rendre hommage aux victimes de l’insurrection et interpeller le pouvoir sur la situation nationale.

Il n’est pas superfétatoire de rappeler qu’après son coup d’état, l’actuel chef d’Etat a rétabli la Constitution. A ce titre, il s’est revêtu des oripeaux de la démocratie, en prêtant serment devant le Conseil Constitutionnel.

Notre pays, le Burkina Faso, reste donc, fort heureusement, un Etat de droit.

Toutes les forces sociales, y compris les syndicats y ont un rôle et une place qu’il faut accepter et respecter.

N’oublions pas que ces comportements d’un autre âge, déniant aux autres leurs droits élémentaires, ont conduit à des massacres humains, voire des génocides dans des pays lointains et voisins. Puissions-nous comprendre que cela n’arrive pas qu’aux autres!

En toute lucidité et avec patriotisme, nous souhaitons, par conséquent, lancer un appel pressant aux autorités gouvernementales et aux personnes ressources pour qu’elles accordent une attention toute particulière à cette situation ubuesque qui nous plonge dans la peur, l’anxiété et la perplexité des lendemains encore plus troublés.

Il est donc plus qu’urgent qu’elles prennent des mesures idoines, fondées sur la loi, pour éviter de plonger notre pays dans une déchirure fratricide, alors qu’il est déjà embarqué dans la difficile et compliquée guerre contre le terrorisme et dont l’issue est incertaine.

Nous invitons les acteurs de la vie nationale à surmonter les clivages pour nous rassembler, dans l’unité, la fraternité, l’amour, la tolérance, la réconciliation et la solidarité, au chevet de notre Etat, en proie aux attaques terroristes. Cette bataille ne pourra se gagner qu’à travers une synergie des efforts et dans un esprit d’unité nationale autour de l’essentiel.

Nous ne désespérons pas, car il n’est pas encore trop tard.

Mais, de grâce, ne jouons surtout pas avec le feu et travaillons ensemble à préserver notre bien commun : le Burkina Faso!

Que Dieu sauve le Burkina Faso !

«Rien n’arrête une idée arrivée à son heure »

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

Le 25 octobre 2023

Lire aussi: Lettre ouverte : « interpellation sur la situation ambiante et sur les incertitudes qui pèsent sur l’avenir du Burkina Faso»

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Lutte contre le financement du terrorisme au Burkina : le gouvernement adopte un avant-projet de loi

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Humanitaire: 173 Burkinabè refoulés de la Côte d’Ivoire

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Foot: Jonathan Pitroipa candidat à la présidence de la FBF

L'ancien international burkinabè Jonathan Pitroipa a déposé ce mercredi 17 juillet 2024 son dossier à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF)...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara en visite en France 

Par P.Z Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a quitté Abidjan ce 17 juillet 2024 pour la France. C'est l’information donnée par la Présidence ivoirienne. Toutefois, il...

Lutte contre la corruption : La Présidence du Faso donne le ton

La Présidence du Faso entend créer une cellule anti-corruption, a annoncé mardi 16 juillet 2024, la Direction de la communication de l’institution. Par Nicolas Bazié  C’est...
spot_img

Autres articles

Lutte contre le financement du terrorisme au Burkina : le gouvernement adopte un avant-projet de loi

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Humanitaire: 173 Burkinabè refoulés de la Côte d’Ivoire

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Foot: Jonathan Pitroipa candidat à la présidence de la FBF

L'ancien international burkinabè Jonathan Pitroipa a déposé ce mercredi 17 juillet 2024 son dossier à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF)...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara en visite en France 

Par P.Z Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a quitté Abidjan ce 17 juillet 2024 pour la France. C'est l’information donnée par la Présidence ivoirienne. Toutefois, il...

Lutte contre la corruption : La Présidence du Faso donne le ton

La Présidence du Faso entend créer une cellule anti-corruption, a annoncé mardi 16 juillet 2024, la Direction de la communication de l’institution. Par Nicolas Bazié  C’est...