spot_img
spot_img

Région du Nord du Burkina : L’Association AFEDEB outille les femmes et les jeunes filles sur les violations de leurs droits

Publié le : 

Publié le : 

L’Association Féminine pour le Développement du Burkina (AFEDEB) a initié un panel au profit des femmes et des jeunes filles de la région du Nord du Burkina. Le panel s’est tenu à Ouahigouya, chef-lieu de la région, le mardi 22 août 2023. Le thème a porté sur la situation de violations des droits des femmes et des jeunes filles.

Par Zakiss Ouédraogo, Correspondant dans le Yatenga

L’objectif de ce panel, selon le chargé de projet de l’AFEDEB (Association féminine pour le développement du Burkina), Adama Alain Ouédraogo, représentant la présidente, est de prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent à travers la promotion de communautés pacifiques dans la région du Nord.

M. Ouédraogo a notamment déclaré : « Nous avons ainsi mis en œuvre, depuis 2021, le projet Les héroïnes de la paix contre la radicalisation et l’extrémisme violent», en partenariat avec l’ONG Pax et l’appui financier du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas.

Le chargé de projet de l’AFEDEB (Association féminine pour le développement du Burkina), Adama Alain Ouédraogo, représentant la présidente
Le chargé de projet de l’AFEDEB (Association féminine pour le développement du Burkina), Adama Alain Ouédraogo, représentant la présidente

Pour M. Ouédraogo, « ce panel a pour objectif d’informer et de sensibiliser la population de la région du Nord sur les violations des droits des femmes et des jeunes filles. Et, ensemble, nous allons lutter efficacement contre ce fléau. »

Le chargé de projet de l’AFEDEB ajoute que  : « A l’issue de ce panel, nous souhaitons que les participants puissent mettre en œuvre des activités entrant dans le cadre de la lutte contre les violations des droits des femmes et des jeunes filles. »

Un panel d’information et de sensibilisation des population de la région du Nord sur les violations des droits des femmes et des jeunes filles.
Un panel d’information et de sensibilisation des population de la région du Nord sur les violations des droits des femmes et des jeunes filles.

La phase 3 du projet « Les héroïnes de la paix contre la radicalisation et l’extrémisme violent » a permis aux héroïnes et aux hommes leaders d’être des ambassadrices et des ambassadeurs des droits humains au sein de leurs communautés.

Youssouf Sawadogo , conseiller technique du gouverneur de la région du Nord, a salué, au nom de l’autorité régionale, cette initiative et a félicité l’ensemble des associations qui continuent de mettre en œuvre des activités à l’endroit des populations en dépit de la situation sécuritaire délétère dans la région.

Il a dit : «  Les droits humains de façon générale, et en particulier ceux de la jeune fille et de la femme, méritent une considération pour la paix. Certaines crises que nous vivons proviennent notamment de la violation de l’ensemble de ces droits-là. »

Youssouf Sawadogo , conseiller technique du gouverneur de la région du Nord
Youssouf Sawadogo , conseiller technique du gouverneur de la région du Nord

Il a invité «  l’ensemble des participantes à prendre à bras le corps cette opportunité afin de pouvoir intégrer ce qui sera dit dans ce panel dans leurs comportements de tous les jours. »

De ce fait, il soutient : «  C’est la seule chose qui nous permettra, en réalité, de nous comprendre et de dialoguer de façon humaine et de façon responsable pour la paix au Burkina Faso.»

Balguissa Porgo, participante, se dit comblée de joie pour avoir pris part à cette formation dont le thème est, selon elle, interpellateur. Elle a invité les participantes à être actives pendant les débats en posant des questions de compréhension afin de sensibiliser à leur tour, celles qui n’ont pas pu prendre part à cette activité.

Association AFEDEB Burkina
Balguissa Porgo, une participante satisfaite de la formation

Selon Mlle Porgo, « nous sommes suffisamment formées en la matière ; après ce panel, nous allons dénoncer les violations faites aux femmes et aux filles auprès des structures compétentes. Après cette formation, nous ne serons plus des observatrices, car nous allons mener des actions concrètes pour venir à bout de ce fléau. »

Association AFEDEB Burkina
Photo de famille des participants au panel sur les droits des femmes et des jeunes filles

L’Association Féminine pour le Développement du Burkina (FEDEB) intervient dans la région du Nord. Elle forme, informe et sensibilise les populations sur les questions liées au genre, aux droits humains et à l’épanouissement général de la femme, de la jeune fille et de l’enfant.

www.libreinfo.net

Articles de la même rubrique

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...

Sénégal : Le président Diomaye Faye de nouveau en France 

Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a quitté Dakar ce mercredi 24 juillet 2024 pour se rendre à Paris en France. Il honore ainsi...
spot_img

Autres articles

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...

Sénégal : Le président Diomaye Faye de nouveau en France 

Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a quitté Dakar ce mercredi 24 juillet 2024 pour se rendre à Paris en France. Il honore ainsi...