spot_img
spot_img

Bases militaires françaises au Bénin : le gouvernement  reconnaît plutôt l’existence de petits camps militaires

Publié le : 

Publié le : 

Le gouvernement béninois a  répondu le 12 mai 2024,  aux affirmations du premier ministre nigérien Ali Lamine Zeine sur une  présence de bases militaires françaises au Bénin qui justifierait le maintien de la fermeture de la frontière du Niger avec le Bénin. Il reconnaît plutôt l’existence de « petits camps militaires destinés à sécuriser le Bénin».

Par Emilienne Compaoré 

Suite aux affirmations du premier ministre nigérien Ali Lamine Zeine sur la présence de bases militaires françaises au Bénin, le gouvernement béninois à travers son porte-parole, Wilfried Houngbédji, rejette en bloc ces affirmations dans une interview accordée à une radio locale. 

Il affirme qu’il s’agit plutôt de « petits camps militaires destinés à sécuriser le Bénin».

Pour le porte-parole béninois, Wilfried Houngbédji « une base militaire n’est pas une aiguille dans une botte de foin, donc de telles installations ne peuvent pas passer inaperçues».

Il souligne que le gouvernement béninois était disposé à coopérer et à permettre toute vérification nécessaire pour dissiper les suspicions infondées du Premier Ministre nigérien, Ali Lamine Zeine. 

A cet effet, il invite le président de Transition nigerien , le général Tiani, à envoyer des médias indépendants au Bénin pour «  constater par eux-mêmes l’absence de bases militaires françaises sur le territoire béninois». 

Wilfried Houngbédji évoque plutôt la présence de « points avancés fortifiés et de petits camps militaires sur le territoire béninois, destinés à sécuriser le pays et à lutter contre le terrorisme».

« Nous en réalisons et nous en avons aujourd’hui une bonne vingtaine, et il y en a d’autres qui sont prévus pour être réalisés», ajoute-t-il.

Lors d’une conférence de presse tenue le samedi 11 mai 2024, le Premier Ministre nigérien Ali Lamine Zeine avait déclaré que la présence de bases militaires françaises au Bénin servait à entraîner des terroristes en vue d’attaquer le Niger.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...
spot_img

Autres articles

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...