spot_img

Sommet du G77 : « Les armes crépitent au nom des intérêts des puissances impérialistes » Bassolma Bazié, ministre d’Etat

Publié le : 

Publié le : 

Lors de sa déclaration au sommet du G77+Chine, le samedi 16 septembre 2023, à Cuba, le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique Bassolma Bazié a indiqué que « dans le sahel en général et au Burkina Faso, au Mali, au Niger en particulier, les armes crépitent au nom des intérêts des puissances impérialistes pour l’accaparement des richesses du sous-sol ».

Par Daouda Kiekieta

Le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique Bassolma Bazié du Burkina Faso, a participé au sommet du G77+ Chine du 15 au 16 septembre 2023 sous le thème : « Défis actuels du développement : rôle de la science, de la technologie et de l’innovation ».

Lors de cette rencontre à la Havane, capitale cubaine, le ministre d’Etat a prononcé un discours au nom du président de la Transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré.

En lien avec la thématique du sommet, il a déclaré que l’humanité aura son plein sens humain lorsque l’innovation permettra à l’Homme « d’exporter » vers d’autres contrées plus d’agronomes pour produire et nourrir, plus de médecins pour soigner et guérir que des kalachnikovs, d’obus et de bombes.

Selon Bassolma Bazié, « dans le sahel en général et au Burkina Faso, au Mali, au Niger en particulier, les armes crépitent au nom des intérêts des puissances impérialistes pour l’accaparement des richesses du sous-sol : uranium, diamant, pétrole, or, cobalt, eaux douces »

Il a estimé que la présence des puissances étrangères dans cette partie du monde, au nom des Droits Humains, n’est qu’un « prétexte fallacieux voire un mensonge grotesque ».

Pour lui, il n’y a pas de défense des Droits Humains lorsque des gens décident de « bloquer les moyens de défense et de protection d’un peuple (le Burkina, ndlr) qu’il a commandés avec ses propres moyens pour se protéger contre une agression ».

Fort heureusement, poursuit le ministre Bazié, « les peuples sont debout, engagés, déterminés en consentant le prix humain qu’il faut en vue de leur libération et indépendance pour un progrès social véritable ».

« Les peuples sahéliens, surtout Burkinabè, Maliens, et Nigériens sont debout pour leur indépendance politique, économique, culturelle, sécuritaire et ils souhaitent la bienvenue à tout peuple qui se déterminera à les rejoindre en s’assumant pleinement ! » a-t-il martelé.

Le groupe a été créé en 1964 par 77 pays. Ce groupe compte désormais 134 nations d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine, représentant plus de 80% de la population mondiale.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Justice : le CQDJ veut faciliter l’accès à la justice aux détenus 

Faciliter l’accès à la justice des personnes en situation de détention dans les maisons d’arrêt et de correction, tel est l'objectif du Centre pour...

Coopération : des journalistes burkinabè à Beijing pour « découvrir la vraie Chine»

La République populaire de Chine, en partenariat avec l’État du Burkina Faso, a initié un séminaire de formation qui se déroule du 10 au...

Sourou: Le Haut-Commissaire visite les  communautés chrétiennes de Tougan  

Après sa visite aux chefs coutumiers et à la communauté musulmane, le Haut Commissaire du Sourou, Désiré Badolo s'est rendu le jeudi 11 avril...

Burkina : SIFLO, un salon pour encourager la plume féminine

L' Association les  pionnières du livre a organisé le jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou, un point de presse pour présenter le contenu et...

Burkina/Culture : le gouvernement relance la  «Nuit des LOMPOLO» 

Le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024, a décidé de relancer l'organisation de la «Nuit des LOMPOLO.» Ceci pour promouvoir les acteurs...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice : le CQDJ veut faciliter l’accès à la justice aux détenus 

Faciliter l’accès à la justice des personnes en situation de détention dans les maisons d’arrêt et de correction, tel est l'objectif du Centre pour...

Coopération : des journalistes burkinabè à Beijing pour « découvrir la vraie Chine»

La République populaire de Chine, en partenariat avec l’État du Burkina Faso, a initié un séminaire de formation qui se déroule du 10 au...

Sourou: Le Haut-Commissaire visite les  communautés chrétiennes de Tougan  

Après sa visite aux chefs coutumiers et à la communauté musulmane, le Haut Commissaire du Sourou, Désiré Badolo s'est rendu le jeudi 11 avril...

Burkina : SIFLO, un salon pour encourager la plume féminine

L' Association les  pionnières du livre a organisé le jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou, un point de presse pour présenter le contenu et...

Burkina/Culture : le gouvernement relance la  «Nuit des LOMPOLO» 

Le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024, a décidé de relancer l'organisation de la «Nuit des LOMPOLO.» Ceci pour promouvoir les acteurs...