Home Sécurité Attaque d’Inata : un nouveau bilan fait 53 morts dont 49 gendarmes...

Attaque d’Inata : un nouveau bilan fait 53 morts dont 49 gendarmes et 4 civils (Officiel)

0
bilan attaque d'Inata
Un soldat burkinabè en faction

Le bilan de l’attaque du détachement de la gendarmerie d’Inata survenu le dimanche 14 novembre 2021 a été réactualisé. Le bilan est passé à 53 morts dont 49 gendarmes et 4 civils. Le nombre de gendarmes retrouvés est passé à 46. L’information a été donnée par Ousséni Tamboura, porte-parole du gouvernement le mercredi 17 novembre 2021 au terme du conseil des ministres. Plusieurs mesures ont été prises dont une enquête administrative.

 

Par Tatiana Kaboré

Le nouveau bilan de l’attaque du détachement de la  gendarmerie d’Inata est passé à 53 morts dont 49 gendarmes et 4 civils. L’annonce a été faite ce mercredi 17 novembre par le gouvernement, soit 72h après l’attaque. A l’entame du conseil des ministres, les membres du gouvernement ont observé une minute de silence en mémoire des disparus.

Des sanctions ont été prises contre des responsables gendarmes. Il s’agit du commandant de la première région de gendarmerie et le commandant du Groupement du secteur Nord. Ils ont tous été relevés de leurs fonctions.

Ce mercredi soir, le chef de l’Etat s’est adressé à la nation. il a annoncé qu’une enquête administrative sera menée afin de faire la lumière sur l’ensemble de cette attaque. Selon Roch Kaboré, « Il ne peut pas être normal en ce moment, que l’Armée qui doit être la structure la mieux organisée, que dans cette armée, nous ayons des dysfonctionnements à un niveau si important ; des dysfonctionnements concernant les questions de l’alimentation, des dysfonctionnements concernant les questions logistiques et autres« , a déploré Roch Kaboré. Et d’ajouter que cela est « inacceptable ».

Il a aussi précisé qu’un Conseil supérieur de la Défense nationale sera convoqué incessamment, pour faire le point sur l’ensemble des dysfonctionnements.

A l’issue de cela des dispositions qui s’imposent seront prises. « D’ores et déjà, nous avons pris un certains nombres de mesures, et je dis et je répète, qu’au terme de l’enquête, l’ensemble des personnes qui seront concernées dans cette question relative à Inata feront l’objet de sanctions disciplinaires sans exception. Je le précise très bien, sans exception » a conclu le Président du Faso.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 + 4 =