Accueil Sport Bilan sportif 2018: Les 5 tops et les 5 flops de l’année 

Bilan sportif 2018: Les 5 tops et les 5 flops de l’année 

L’année 2018 s’est achevée avec des fortunes diverses pour les sportifs burkinabé. Nous revenons sur les 5 meilleurs moments de l’année, c’est-à-dire les tops, mais aussi les 5 déroutes les plus cuisantes, pour parler des flops.
    Les tops de l’année
1. Iron Biby, champion du monde de powerlifting
– Champion du monde et record européen dans la catégorie “porté à  l’épaule” avec une charge de 213Kg, à égalité avec le britannique Eddie Hall;
– Reccord Guiness en “épaulé jeté” avec 69 jets d’epaule. Il bat ainsi l’ancien Reccord mondial qui était de 45 jets d’épaule.
Iron Biby ou l’homme en fer, est le premier africain à réaliser une telle performance en hatérophilie.
2.Hugues Fabrice Zango, champion d’Afrique de triple saut
Le triple sauteur burkinabè a porté haut le drapeau du Burkina Faso:
– Champion d’Afrique en triple saut au mois d’août avec un bond de 17,11m;
– 6è aux mondiaux d’athlétisme à Birmingham, en Angleterre: la meilleure performance africaine;
– Reccord d’Afrique du triple saut en salle au meeting de Val de Reuil en France avec un bond de 17,23m.
 
3.Mathias Sorgho, vainqueur du tour du Faso 2018
– Il remporte le 31è Tour du Faso, le 4 novembre 2018 ;
– Classé 3è au Tour de R. D. C 2018;
– Il termine 13è au classement des meilleurs cyclistes africains de l’année 2018;
À travers lui, c’est tout le cyclisme burkinabé qui fait honneur au pays.
 Abdoul Aziz Nikiema remporte le tour du Togo 2018;
– Souleymane Koné s’impose au 8è Tour du Mali.
4. SALITAS qualifié pour les plays-off de la Coupe CAF
Ce n’est pas un titre de gagné, mais c’est tout de même la première fois qu’un club burkinabè atteint ce niveau de compétition en campagne africaine.
Cette performance est d’autant plus importante que le club a accédé à la première division il y a moins de deux ans, et est à sa toute première participation en campagne africaine.
5. Les karatékas, champions  d’Afrique de la zone 3
Le karatéka burkinabè à également fait honneur au pays en terminant en tête du classement du championnat d’Afrique de la zone 3 avec 29 médailles dont 12 en or, 6 en argent et 11 en bronze.
Les flops de l’année
 
1.Alexis  Kaboré dit ”Yoyo” perd sa ceinture mondiale au Mexique
Le champion du monde des poids super coqs de la WBC, est allé défendre sa ceinture à Mexico en juin dernier, car la Fédération Burkinabè de Boxe n’était pas en mesure d’organiser un combat de boxe à Ouagadougou faute de moyens financiers.
Yoyo perdra son combat et du coup sa ceinture au profit du mexicain Rey Vargas.
2. Les Étalons au bord de l’élimination pour la CAN 2019
C’est peut-être le plus gros flop de l’année 2018, même si les étalons ont encore une chance de qualification.
Initialement annoncés comme grands favoris dans un groupe très moyen, les hommes de Paolo Duarté sont aujourd’hui en ballottage très défavorable. Ils doivent s’imposer au dernier match contre la Mauritanie (déjà qualifiée) et espérer que l’Angola ne gagne pas contre le Botswana, dernier du groupe avec 1 point, justement obtenu contre le Burkina.
3. Prestation catastrophique des Etalons locaux au CHAN “Maroc 2018″
L’autre gros flop de l’année 2018 est sans conteste l’échec cuisant des Etalons locaux, lors du CHAN marocain au mois de Mars. Sortis au premier tour, Drissa Malo TRAORE dit Saboteur et ses hommes ont terminé 3è du groupe “D” derrière le Congo et l’Angola avec 2 petits points;  soit 1 défaite et 2 matches nuls, pour un seul but marqué dans la compétition.
 
4. La débâcle de l’ASFB en ligue des champions africaine 
En préliminaires de la ligue africaine des champions, le club d’Oscar Barro avait réussi une brillante victoire 3#1 au Stade Omnisport Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso contre le Coton Sport de Garoua.
Mais au match retour, les buffles de Diaradougou se sont fait rattraper par le club camerounais sur le même score de 3#1 avec au finish une défaite aux tirs-au-but, noyant tout espoir de voir un club burkinabè en 1/16è de finale de ligue des champions africaine, après L’ASFA-Y en 2005.
 
5. L’élimination des Etalons U-23 de la CAN des Espoirs “Égypte 2019”
Les garçons de Brama Traoré ont été sortis par le Niger au premier tour des éliminatoires de la CAN 2019 des moins de 23 ans, prévue en Égypte.
1#1 au Stade du 4-Août, puis défaite 3#1 au Stade Séni Kountché de Niamey. Et le Burkina Faso manquera un grand rendez-vous  continental.
Marcel YE 

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 + 26 =