spot_img
spot_img

Bobo Dioulasso : après 25 ans de métier, les agents de santé promotion 95-98 de l’ENSP se retrouvent autour de leurs enseignants

Publié le : 

Publié le : 

Les Infirmiers Diplômés d’État (IDE) de l’École Nationale de Santé Publique (ENSP) de Bobo-Dioulasso, promotion 95-98, ont organisé, les 14 et 15 juillet 2023, dans la ville de Sya (Bobo Dioulasso), 48 heures d’activités de retrouvailles. Ce sont des retrouvailles qui ont permis à ces agents de santé en fonction depuis 25 ans, de communier, de revivre le passé et de se projeter dans l’avenir.

Par Anderson Sanou, correspondance Houet

Des accolades, des fous rires, de l’émotion, des taquineries. Voilà l’ambiance qui a prévalu lors des 48 heures d’activités qui ont coïncidé avec les retrouvailles des anciens camarades de la promotion 95-98 de l’École Nationale de Santé Publique (ENSP) de Bobo Dioulasso.

Pour la circonstance, ils sont venus de partout. Baouala Bassolé, un des leurs en mission de l’OMS en Haïti, n’a pas voulu se faire compter l’événement. Il a participé à la première journée avant de prendre son vol le lendemain « J’ai tenu à être là pour l’occasion. Pour moi, c’est une grâce de revivre les moments passés avec mes promotionnaires », se réjouit M. Bassolé

Selon Jean Gustave Zoungrana, attaché de santé en chirurgie au CHU Yalgado Ouédraogo et président du comité d’organisation, cette initiative vise à renforcer les liens sociaux entre les membres de la promotion.

Jean Gustave Zoungrana (droite), attaché de santé en chirurgie au CHU Yalgado Ouédraogo et président du comité d’organisation avec Abdoulaye Sorgho (gauche)

Ainsi un bureau chargé des questions sociales a été mis en place. Une conférence sur la profession infirmière, a constitué l’autre temps fort de ces retrouvailles.

Il explique en effet : « Après la sortie de la promotion en 98, nous sommes dispersés à travers le pays. En 2018 ; nous nous sommes retrouvés à six par hasard un soir dans un bar à Bobo-Dioulasso. L’idée de reconstituer la promotion a alors germé ce jour-là et les réseaux sociaux ont contribué au rétablissement des liens. »

Et cela fait la deuxième fois en cinq ans que la 3e promotion de l’ENSP/Bobo se retrouve presqu’au grand complet. Quoi de plus normal d’y associer leurs anciens enseignants. « Nous avons associé nos encadreurs aux retrouvailles car sans eux nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd’hui », a reconnu M. Zoungrana.

Belle ambiance aux retrouvailles à l’ENSP de Bobo Dioulasso entre enseignants et anciens élèves

Quelques peu affaibli par l’âge, ils étaient une dizaine d’anciens enseignants à répondre à l’invitation. Tous ont salué l’initiative de leurs anciens élèves. Pour Jean Bosco Dabiré , ancien directeur de l’ENSP Bobo, cette promotion est spéciale.

« J’ai passé toute ma carrière à l’ENSP et c’est la première fois que je vois une promotion qui mène une action pareille et qui invite ses enseignants. Cela nous réjouit. Nous sommes épatés. Je suis content d’eux parce qu’ils sont solidaires et unis. Ils sont plus que des frères d’une famille biologique. Je les encourage à continuer à travailler honnêtement pour honorer la profession infirmière », a-t-il dit

L’ancien Directeur de l’ENSP Bobo, Bosco Dabiré a interpellé par la même occasion, les infirmiers à plus d’intégrité et d’abnégation au travail, « à notre époque c’est la santé de la population qui nous préoccupait et non l’argent. Mais, quand j’entends de jeunes médecins qui disent qu’eux, ils ont été formés pour chercher l’argent, ça me fait mal. Je les conseille de préparer leur retraite en diversifiant leurs sources de revenu mais pas en arnaquant les malades. Nous, on a été formé pour travailler sans argent, mais les jeunes d’aujourd’hui exagère dans leur quête effrénée de gain », dit-il avec un ton ferme

L’ancien Directeur de l’ENSP Bobo Jean Bosco Dabiré (gauche) accompagné de la formatrice Célestine Zio (milieu) et Jean Gustave Zoungrana (droite)

Quant à Joel Batiene enseignant à l’ENSP depuis 1995 : « La promotion 95-98 a été la première que j’ai coordonnée quand je suis arrivé à l’ENSP. C’est une promotion qui m’a beaucoup marqué. C’est avec elle que j’ai formé mes armes en tant qu’enseignant et coordonnateur. J’ai remarqué qu’il y’avait une solidarité entre les élèves et chacun travaillait à ce que la promotion avance dans l’unité. Je suis fier d’être l’un de ceux qui ont contribué à leur formation. Je les invite à continuer à solidariser même pendant la retraite»

Anne Marie Sanou de la promotion 95-98 à la retraite (gauche) et Elie Tamini, encadreur

Après 25 ans au service de la santé de la population, ces infirmiers diplômés d’Etat ont pris l’engagement de rester dévoués à poursuivre leur métier. La promotion 95-98 comptait 133 élèves. À ce jour malheureusement, 11 sont décédés.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...
spot_img

Autres articles

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...