spot_img

Burkina : administration publique, le capitaine Traoré “sonne la fin de la récréation”

Publié le : 

Publié le : 

Lors d’une rencontre avec le personnel de la Présidence du Faso, le 8 janvier 2024 et diffusée le 14 janvier, le capitaine Ibrahim Traoré a dénoncé certains comportements des fonctionnaires de l’administration vis-à-vis des usagers du service public. 

Par Daouda Kiekieta

Vers la fin de la récréation dans l’administration publique burkinabè ?. Le capitaine Ibrahim Traoré a brandi des menaces de sanctions et même de licenciement contre les «fonctionnaires paresseux et absentéistes chroniques».

Il a également mis en garde les directeurs de ressources humaines qui ferment les yeux sur les manquements de leurs agents et qui ne maîtrisent pas les effectifs.

«Tous ceux qu’on va prendre dans des situations d’absence chronique dans l’administration, la personne sera licenciée, le directeur censé sanctionner (les absents chroniques, ndlr) sera probablement licencié ou puni » a prévenu le chef de l’Etat devant le personnel de la Présidence du Faso.

En ce qui concerne le traitement des dossiers dans les administrations, le président de la Transition a invité les travailleurs à mettre fin aux lourdeurs administratives.

«Ils accumulent les dossiers dans les casiers, et à un moment donné réclament une opération casier vide pour apurer ces dossiers. Dans cela, ils réclament des primes pour le faire. Vous êtes recruté pour quoi ?. Si vous ne pouvez pas vous quittez, il y a beaucoup de jeunes gens qui attendent », fustige-t-il.

Pour ce faire, il a annoncé un décret visant à récompenser tout citoyen qui dénoncerait des fonctionnaires qui abandonnent leur poste avec des preuves à l’appui. Ce décret prend en compte les cas de corruption dans les administrations publiques.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...