spot_img
spot_img

Ouagadougou/Religion : la Communauté Catholique Millionnaire lancée

Publié le : 

Publié le : 

La paroisse Saint Marc de Nagrin à Ouagadougou a lancé, le dimanche 21 avril 2024, un projet d’entrepreneuriat dénommé Communauté catholique millionnaire (CCM). Cette initiative vise à offrir aux fidèles l’autonomie économique à travers des formations pratiques dans divers domaines professionnels.

Par André-Martin Bado

La Communauté catholique millionnaire (CCM) a officiellement vu le jour le dimanche 21 mars 2024 à Ouagadougou, grâce à l’initiative entrepreneuriale de l’Abbé Valéry Sakougri, curé de la paroisse Saint Marc de Nagrin.

Il a expliqué que cette initiative découle d’une enquête sociologique menée en interne. Les résultats ont montré que 41% des paroissiens sont des commerçants, mais il y a aussi beaucoup de jeunes et de femmes au chômage cherchant des opportunités économiques.

Ces constats ont conduit à la création d’un programme visant à les accompagner vers ces opportunités. Selon lui, l’objectif principal est de changer les mentalités et de promouvoir une économie solide au sein de la communauté catholique.

Il a insisté sur la nécessité de se défaire de la mentalité de dépendance et de se concentrer sur le potentiel intérieur pour réussir économiquement.

Étienne Zida, président du CCM, a expliqué que son organisation va contribuer au développement spirituel et socio-économique de ses membres.

Pour ce faire, il a annoncé que des formations, un accompagnement et des opportunités de réseautage seront offerts aux membres. A cet effet, le CCM organise des formations sur des sujets tels que le digital, la gestion financière, la production de pommade, de Koko donda, de pâtisserie, d’élevage, d’agriculture, dans le but de bénéficier à la jeunesse.

Concernant l’adhésion, M. Zida précise que : «L’adhésion est ouverte à tous, elle n’est pas réservée uniquement aux chrétiens catholiques.»

Il indique également que pour devenir membre et profiter des avantages de la communauté tels que la formation, l’accompagnement et le réseautage, «l’inscription se fait moyennant un paiement de 10 000 FCFA.»

Les adhérents saluent l’ initiative

Séraphin Bonego, membre adhérent, explique qu’il s’est engagé afin de bénéficier des avantages offerts par la communauté.

Séraphin Bonego, membre adhérent du CCM
Séraphin Bonego, membre adhérent du CCM

Il mentionne que ses principaux centres d’intérêt sont l’élevage et l’agriculture, des domaines qui lui tiennent à cœur : «Je pense que, lors de ma retraite, je pourrais m’investir pleinement dans ces activités pour le bien-être de ma famille et le mien.»

Isabelle Zoungrana,  membre du CCM, a exprimé sa gratitude envers le curé de la paroisse : «Depuis que j’ai compris la nature du CCM, ma façon de penser a évolué. Je me sens désormais plus confiante dans mes capacités à créer ma propre entreprise et à prendre soin de ma famille», a-t-elle affirmé

Isabelle Zoungrana , membre adhérent CCM
Isabelle Zoungrana , membre adhérent CCM

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...