spot_img

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

Publié le : 

Publié le : 

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est sous ce thème que l’ONG Compassion international a célébré, ce mardi 20 février 2024, à Ouagadougou, ses 20 ans d’exercice au Burkina. Ce thème, selon les responsables de l’ONG invite à travailler pour une résilience avec les partenaires sur le terrain.

Par Issoufou Ouedraogo

A l’occasion de la célébration de ses 20 ans d’exercice, l’ONG Compassion international a décidé de marquer un arrêt, pour réfléchir sur le chemin parcouru, les réussites, les défis rencontrés et aussi les stratégies à mettre en œuvre pour assurer un avenir meilleur aux générations montantes.

Pour ce faire, elle a organisé une conférence avec pour thème principal : « 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ».

Les participants à la célébration des 20 ans d'existence de Compassion international
Les participants à la célébration des 20 ans d’existence de Compassion international

Ce thème principal regroupe deux sous-thèmes dont le premier sous-thème est : « renforcer la résilience du programme de Compassion international en collaboration avec les églises partenaires face aux défis de l’insécurité, entravant l’efficacité de sa mise en œuvre ».

Et le deuxième sous-thème : « Pérennisation du programme de développement holistique soutenu par Compassion international au Burkina Faso : les approches à adopter dans les églises partenaires ».

Ces thèmes ont été développés par plusieurs panélistes dont l’ancien premier ministre du Burkina, Tertius Zongo, l’ancien ministre Auguste Dénise Barry, le pasteur, Dr Philippe Ouédraogo et la présidente du conseil d’administration du SPONG, Christelle Mavalow Kalhoulé.

Pour le panéliste, pasteur Dr Philippe Ouédraogo, le contexte sécuritaire au Burkina, impose que l’église soit résiliente, et qu’elle identifie aussi les facteurs pouvant favoriser la résilience de ses actions de développement.

Photo de famille de certains officiels présents à la cérémonie
Photo de famille de certains officiels présents à la cérémonie

Selon lui, il faut projeter aussi avec l’église l’exécution du programme, pour mieux s’assurer de la pérennisation, de l’automatisation en fin de partenariat.

Quant au panéliste, Tertius Zongo, il estime que la mobilisation des ressources extérieures est en déclin. Il affirme qu’un pays qui s’assoit aujourd’hui et qui croit que les partenaires vont continuer à lui donner de l’argent comme avant, il se trompe et il n’a qu’à sortir de son rêve.

Il conseille que l’on mette l’accent sur la mobilisation des ressources locales. Car, selon M. Zongo, la mobilisation des ressources au plan local exige trois éléments essentiels à savoir la participation, la transparence et la redevabilité.

Pour le directeur national de Compassion International, Issiaka Tiemtoré, l’événement qui « nous mobilise en ce jour relève profondément de notre engagement à long terme et de notre devoir conjoint à veiller au bien-être des enfants et des jeunes qui représentent l’avenir de notre nation ».

La sécurité des enfants étant une priorité absolue de notre programme. « Nous devons nous adapter pour garantir leur bien-être dans un environnement parfois délétère et instable », conclut le directeur national de Compassion International.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...
spot_img

Autres articles

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...