spot_img
spot_img

Ouagadougou: Afrobeat International décrète trois jours de célébration musicale

Publié le : 

Publié le : 

La 12e édition du Festival Afrobeat International a été lancée le jeudi 18 avril 2024. C’était au cours d’une soirée spéciale découverte au Goethe-Institut à Ouagadougou.

Par André-Martin Bado 

Placée sous le thème d’« éclosion artistique rencontre entre musique et numérique», la 12è édition du festival Afrobeat international a ouvert ses portes le  jeudi 18 avril 2024 au Goethe-Institut à Ouagadougou.

Le festival a débuté par une conférence de presse suivie d’une soirée spéciale intitulée « Éclosion ». Le promoteur, Jean-Marie Nabi, alias Zopito, a déclaré que cette soirée était dédiée aux talents émergents africains, mettant en vedette des performances exclusives et des projets numériques innovants de jeunes entrepreneurs de l’industrie musicale, devant un public composé de décideurs et d’acheteurs du secteur.

Il fait savoir que l’objectif principal de ce festival international est de faciliter l’accès au marché international pour les jeunes  talents émergents. «Pour ce faire, nous avons élaboré une stratégie innovante axée sur  la détection et l’accompagnement artistique des jeunes talents, ainsi que leur intégration  dans un réseau de programmateurs en Afrique et en Europe.»

Concernant le choix des articles, Zopito a expliqué que la sélection des participants s’est faite par appel à candidature, avec un jury composé de professionnels du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal et de la France. «Nous avons reçu plus de 400 candidatures venues de l’ensemble du continent » a-t-il dit. 

Il poursuit en disant que les critères étaient basés sur  l’originalité de la démarche artistique, la capacité de l’artiste à intégrer le volume numérique dans le processus, soit de création, soit de diffusion ou de promotion.

La soirée d’ouverture a donné le ton de l’événement. Le public a pu apprécier les performances de talentueux artistes tels que Francky Degam (Burkina Faso), Zabda (Burkina Faso), Krasto Beatz (République Démocratique du Congo) et Queen Rima (Guinée Conakry). Cette soirée a également été l’occasion de découvrir les projets numériques innovants de jeunes entrepreneurs de l’industrie musicale africaine.

Pour les artistes participants, cette opportunité est exceptionnelle pour rencontrer des professionnels renommés et faire découvrir  leur musique à un large public de festivaliers.

Sabirath, artiste du Bénin, se produira sur la grande scène au monument de la paix de Ouagadougou le 19 avril 2024 à 19h, exprimant son honneur d’être présente à cet événement international «Je suis très honorée car enfin, une place est donnée au reggae féminin, et voilà que le Bénin est présent sur la scène de l’Afrobeat international. C’est toute une joie pour moi d’être là.»

Sabirath artiste béninoise
Sabirath artiste béninoise

À cette occasion, elle invite le public, en particulier ses compatriotes béninois, à être présents à la grande soirée et à la soutenir massivement.

Du 19 au 21 avril 2024, la grande scène du festival, située au monument de la paix à Tampouy, accueillera des moments de partage et de découvertes musicales exceptionnelles pour tous les amateurs d’afrobeat.

En complément des performances, des panels vont  également enrichir cette expérience musicale.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...