Home Sécurité Burkina/ Éducation : les enseignants se mettent à jour !

Burkina/ Éducation : les enseignants se mettent à jour !

0
conférences pédagogiques
Les éducateurs de la petite enfance et des enseignants du primaire à la conférence pédagogique

Le haut-commissaire de la province du Ziro, Saïba Zoromé, a ouvert, à Sapouy, ce mercredi 02 novembre 2022, les travaux des conférences pédagogiques annuelles des enseignants, organisées au profit des éducateurs de la petite enfance et des enseignants du primaire.

Par Inoussa Kiema, correspondant Ziro

La première autorité provinciale s’est réjoui de l’organisation de ces activités et a invité les conférenciers à œuvrer pour une assiduité exemplaire et une participation active aux travaux.

Ces conférences vont se dérouler autour de la thématique «la généralisation et l’appropriation de l’outil d’évaluation des acquisitions de l’apprenant» pour le cycle de la petite enfance.

«L’utilisation des curricula du CP (les classes du cours préparatoire) et leurs outils d’accompagnement» est le thème retenu au niveau de l’enseignement primaire.

Pendant 03 jours, les enseignants vont s’approprier le contenu des nouveaux curricula qui seront enseignés dans les trois niveaux du préscolaire (petite, moyenne et grande section) et dans les classes du CP1 et CP2.

Aussi, ils seront outillés sur l’approche pédagogique intégratrice, une nouvelle méthode d’enseignement dans les classes.

Cette nouvelle méthode d’enseignement se veut innovatrice et permettra un bon apprentissage des apprenants, selon les formateurs.

«Actuellement, il s’agit de faire en sorte que lorsque l’enfant apprend à calculer, à mesurer, qu’on puisse créér une situation concrète dans laquelle il va associer ses différentes connaissances pour régler des problèmes concrets et des situations réelles. Ce qui est contraire aux pratiques anciennes qui consistaient à enseigner les connaissances de façon isolée», a indiqué Bakaré Zongo, le chef de la circonscription d’éducation de base de Sapouy.

Pour la directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Ziro, Assata Bationo, le temps imparti pour les activités est insuffisant.

«Même au niveau de la conférence des encadreurs, nous avons déploré le manque de temps. Nous étions obligés de travailler au-delà des heures réglementaires pour pouvoir finir le programme. Pour que les enseignants puissent s’approprier le contenu des nouveaux curricula, il faut beaucoup de temps. 03 jours ne suffisent pas parce qu’avec les enseignants, il faut de la pratique-classe. Si les autorités peuvent revoir le temps des conférences, ce sera mieux et avantageux», a-t-elle indiqué.

Au cours de ces soixante-douze heures de travaux, les enseignants de la petite enfance et de l’école primaire effectueront des travaux dirigés et traiteront des cas pratiques pour la mise en évidence des connaissances acquises.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 + 26 =