Home A la une Burkina Élections 2020: La mission d’observation de la CEDEAO, satisfaite du début...

Burkina Élections 2020: La mission d’observation de la CEDEAO, satisfaite du début du scrutin

3
0
Komara Kabiné, ancien premier ministre de la Guinée Conakry, conduit la mission d'obseravtion de la CEDEAO_Libre Info
Komara Kabiné, ancien premier ministre de la Guinée Conakry, conduit la mission d'obseravtion de la CEDEAO_Libre Info

La mission d’observation des élections de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a fait le tour de trois bureaux de vote à Ouagadougou. Il s’agit respectivement des bureaux de vote situés au Lycée “Les Lauréats”, au palais des sports de Ouaga 2000 et au  Lycée Songtaaba (arrondissement 2). La mission est conduite par Komara Kabiné, ancien premier ministre de la Guinée Conakry.

Par Etienne Doly, stagiaire

Dans les bureaux de vote sillonnés par la mission d’observation des élections de la CEDEAO, le matériel de vote est sur place et les bureaux sont ouverts. Au premier bureau de vote au Lycée les Lauréats, le premier candidat a voté  à 6h 01 minute. Au deuxième bureau, situé au palais des sports de Ouaga 2000, le premier électeur a accompli son devoir civique à 6h05 et au 3e bureau, au Lycée Songtaaba à 6h30.

Les représentants des partis politiques sont présents dans les bureaux de vote sillonnés par la mission.   Les observateurs se disent satisfaits de leur présence. « Dans aucun des bureaux de vote, il n’y a aucune absence de représentants de partis politiques », a laissé entendre Komara Kabiné.

Les craintes de la la mission sont levées dans les bureaux de vote visités. « Notre crainte était  qu’il ait trop d’électeurs dans les bureaux. Nous avons vu que la moyenne varie de 500 à 250 électeurs. Ce qui laisse croire que d’ici à 18h, les opérations vont être closes dans ces bureaux. », espère du chef de mission.

Il a salué la présence des forces de sécurité dans les lieux de vote. Pour lui, ils garantissent la quiétude des électeurs. « La présence remarquable des forces de sécurité pour rassurer les populations, les électeurs, les observateurs et les candidats est une bonne chose. Le Burkina Faso se comporte bien en matière démocratique », a indiqué Francis Behanzin, commissaire de la mission.

Les observateurs de la CEDEAO invitent les électeurs à sortir voter tôt pour qu’à la fin de la journée, les dépouillements puissent commencer. Ils exhortent les candidats à éviter les auto proclamations. « C’est au dépouillement qu’on sait qui a tel nombre de voix et qui n’en n’a pas. Tant que la compilation est en cours, il faut éviter les auto proclamations. » a mentionné Komara Kabiné.

www.libreinfo.net