Home A la une Burkina élections : WANEP relève 19 incidents qui ont affecté le bon...

Burkina élections : WANEP relève 19 incidents qui ont affecté le bon déroulement du scrutin

Membres de la cellule de veille électorale de WANEP,libre info
Membres de la cellule de veille électorale de WANEP,libre info

La cellule de veille électorale du Réseau Ouest africain pour l’édification de la paix (WAPNEP) a fait une déclaration à la presse ce 23 novembre 2020. Elle a présenté à la presse les insuffisances que ces observateurs ont relevées sur le terrain. L’ONG a relevé au total 19 incidents tout au long du processus. La déclaration a été lue par Alima Déborah Traoré, ancien médiateur du Faso.

Par Etienne Doly, stagiaire

Les élections couplées du 22 novembre au Burkina Faso se sont déroulées dans un contexte de crise sécuritaire et sanitaire. Ces incidences ont affecté le bon déroulement du scrutin. Pour garantir des élections libres et transparentes, plusieurs cellules de veille électorale dont celle de WANEP ont été mises en place.

19 incidents relevés  regroupés en trois rubriques

L’ONG relève dix insuffisances administratives et techniques. Il s’agit entre autres, de l’ouverture tardive des bureaux de vote notamment celui n°1 à l’école B de Kelbo qui a ouvert à 13h30mn.  La cellule de veille a aussi signalé l’absence de matériels de vote, de bulletins et de procès-verbaux dans certains bureaux de vote. Pour l’ONG, certains électeurs détenteurs de cartes ont constaté l’absence de leur nom sur les listes électorales. C’est le cas dans les localités comme Ouagadougou (secteur 26), Bougoula (commune de Garango), secteur 2 de Bobo Dioulasso,…

La deuxième catégorie des incidents est celle relative à la question sécuritaire. La cellule de veille de WANEP a enregistré quatre incidents qui ont occasionné la non ouverture de certains bureaux de vote comme au bureau de vote (BV) n°4 de Titabé et la fermeture anticipée de certains bureaux (BV 4, village de Hangaye dans l’Oudalan).

La cellule souligne aussi le déplacement d’urnes avant le dépouillement notamment au BV 3, du lycée provincial de Sebba dans le Yagha.

La troisième et dernière rubrique des incidents relevés par la cellule de veille de WANEP, concerne les irrégularités et comportements non conformes aux dispositions du code électoral. Il s’agit notamment des tentatives d’orientation de vote avec des spécimens de bulletins de vote au bureau de vote n° 1 du village de Iolonioro dans la Bougouriba et au BV 6 du collège privé Nabonswendé, Ouagadougou,…

Les responsables de la cellule de veille de WANEP, invitent les différents partis politiques à privilégier le dialogue afin de garantir la sécurité post-électorale.

Ils invitent la CENI à l’amélioration de l’organisation et la gestion du processus électoral tout en favorisant la participation des femmes. Pour ce faire, pour l’ONG, la CENI doit se doter d’un mécanisme de réponses rapides avec des numéros verts pouvant apporter des solutions aux cas de dysfonctionnements et d’irrégularités.

www.libreinfo.net