Home Société Burkina/Environnement : « Les sachets plastiques noirs sont des résidus de pétrole...

Burkina/Environnement : « Les sachets plastiques noirs sont des résidus de pétrole et sont très dangereux pour la santé de la population »M. Ibrahima Zallé

0
Bio sachets
M. Ibrahima Zallé, journaliste, communicateur, promoteur de Bio sachets en train de confectionner des emballages papiers

Dans le cadre de la tenue de la 27ème conférence internationale des nations sur le climat, la rédaction de Libreinfo.net a interviewé M. Ibrahima Zallé, promoteur de l’entreprise « Bio Sachets » spécialisée dans la fabrication et la promotion d’emballages biodégradables et spécifiquement d’emballages en papier. Cet entretien avec M. Zallé permet de comprendre la notion de produit biodégradable et de promouvoir les comportements à adopter en vue de préserver notre santé et notre environnement.

Par Elza Nongana

La plupart des sachets noirs ne sont pas biodégradables affirme clairement M. Ibrahima Zallé, journaliste, communicateur et chef du projet « Bio Sachets ».

L’assemblée nationale du Burkina Faso avait adopté, le 20 mai 2014, la loi interdisant la production, l’importation, la commercialisation et la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradables. L’adoption de cette loi vise à éliminer la propagation des déchets plastiques en vue de préserver la qualité des sols.

C’est dans cette perspective que M. Zallé avait eu en projet de créer l’entreprise « Bio Sachets » qui a effectivement vu le jour en 2018.« Bio Sachets » a pour objectif de préserver la santé des populations en leur proposant des sachets biodégradables non cancérigènes.

Un produit biodégradable est un produit qui peut se décomposer facilement après utilisation. C’est le cas, par exemple, des sachets plastiques biodégradables, des sachets en papier et des bidons biodégradables.

Pour M. Zallé, les emballages biodégradables contribuent énormément à la protection de l’environnement : « Il faut attendre au moins 400 ans pour que les sachets qui ne sont pas biodégradables se décomposent naturellement. Pour les emballages de type papiers cependant, juste après usage, ils peuvent se décomposer dès qu’on verse de l’eau dessus ou lorsqu’ils sont au contact du sol ».

«Sachets bio»
M. Ibrahima Zallé, journaliste communicateur et promoteur de «Sachets bio»

Il ajoute que les bidons biodégradables se désagrègent également mais dans un temps plus long. Pour reconnaitre un sachet plastique biodégradabl e, celui-ci est plus léger et fin au toucher et se décompose seul au bout d’un certain temps.

Mais il est très difficile d’en trouver sur le marché burkinabé selon lui : « Beaucoup de pays en voie de développement ne sont pas encore arrivés à développer des mécanismes pour transformer ou pour fabriquer des emballages plastiques biodégradables parce que c’est extrêmement coûteux. L’amidon de maïs ou de manioc aussi peut être transformé en plastique biodégradable.

Mais, pour les pays pauvres, la disponibilité de ces matières premières pose déjà un problème et les dirigeants préfèrent mettre l’accent sur leur consommation ». Et c’est pourquoi, affirme M. Zallé, comme alternative, certains pays utilisent le papier pour la confection d’emballages.

Selon M. Ibrahima Zallé, les sachets de couleur noire ne sont pas biodégradables et sont nocifs pour la santé : « Ils sont dangereux et cancérogènes parce que la plupart de ces sachets proviennent des résidus du pétrole brut ».

Les maladies cancérogènes sont des maladies latentes (qui prennent du temps avant de se manifester) et, les populations doivent éviter de mettre directement leurs aliments en contact direct avec sachets plastiques de couleur noir conseille-t-il.

Il n’y a pas de différence en matière de prix entre les sachets en papier et les sachets plastiques non biodégradables selon M. Ibrahima Zallé.

Bio sachets
Des sachets papiers biodégradables

Sur le marché, les fabricants d’emballages en papier proposent plusieurs qualités en fonction du pouvoir d’achat des clients. En attendant d’autres solutions, l’utilisation des emballages biodégradables reste une alternative de protection et de sauvegarde de notre environnement :« Les produits biodégradables se désagrègent facilement et n’ont pas d’impact sur l’environnement ».

Un appel est lancé à l’endroit de la population pour l’utilisation des emballages en papier et aux décideurs pour l’appui des projets de confection d’emballages biodégradables pour une meilleure protection de l’environnement.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 × 11 =