Accueil Sport Championnat Burkinabè d’Escrime : Absatou Kinda sacrée championne chez les séniors filles

Championnat Burkinabè d’Escrime : Absatou Kinda sacrée championne chez les séniors filles

Burkina Escrime Absatou Kinda
Absatou Kinda (gauche) championne et Aminata Sinaré (droite)

Les finales du championnat national d’Escrime pour la saison 2021 ont livré leurs champions en sabre le 28 août 2021 à la salle Gymnase de l’institut des sciences du sport et du développement humain à Ouagadougou. Absatou Kinda de Ouagadougou est sacrée championne chez les séniors filles en battant Aminata Sinaré sur 10 touches contre 2.

Par Soumaila Sana

Les lampions se sont éteints sur le championnat national d’Escrime le samedi 28 août 2021. La finale a eu lieu dans la salle Gymnase de l’institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH) à Ouagadougou.

Organisé sous l’égide de la Fédération Burkinabè d’Escrime , la phase finale de ce championnat a connu la participation de 8 régions ,17 clubs et 95 tireurs du pays.

Certains tireurs (joueurs) ont compéti dans les catégories juniors et séniors en sabre aux championnats d’Afrique. Le championnat a disposé de deux finales officiellement.

Il s’agit des finales masculine et féminine en catégorie sénior au sabre. A la première finale en dame, Absatou Kinda a été sacrée championne en venant à bout de Aminata Sinaré sur 10 touches contre 2. Chez les hommes, dans la même catégorie, Jacques Simporé de ziniaré a été le vainqueur face à Nestor Nana venue de Koudougou sur 10 touches contre 9.

Tous les meilleurs tireurs de chaque catégorie ayant pris part à ce championnat ont été primés. Un partenaire a mis à profit les fins des finales pour remettre du matériel à la fédération d’Escrime au profit de toutes les ligues ainsi que les tous clubs.

Pour Maitre Djibril Zeba, président du comité exécutif de la fédération burkinabè d’Escrime, l’objectif cette année était de faire mieux que l’année passée dont l’effectif fût de 65 tireurs (joueurs) contre 95 cette année. Ce qui veut dire qu’il y a un progrès dans l’initiation de ce sport qui est méconnu et qui prendra dorénavant sa place au Burkina Faso. Et pour cela le travail sera continuel car l’Escrime a déjà représenté le Burkina Faso lors des jeux olympiques de 2008 avec une bonne prestation, a-t-il expliqué.

L’Escrime est un sport de combat qui consiste à toucher un adversaire avec la pointe ou le tranchant d’une arme blanche sur les parties autorisées sans être touché en retour. La pratique se fait avec trois armes blanches, l’épée, le sabre et le fleuret. Il a été introduit au Burkina Faso depuis les années 2000.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
25 ⁄ 5 =