Home Sécurité Burkina Faso : 100 000 enfants en quête de salle de classes...

Burkina Faso : 100 000 enfants en quête de salle de classes à l’Est  

0
Comité engagé de réflexion pour la cause de l'Est
Présidium du Comité engagé de réflexion pour la cause de l'Est

Le Comité engagé de réflexion pour la cause de l’Est a appelé, le 12 octobre 2022, à Ouagadougou, les autorités burkinabè à agir pour sauver l’éducation d’environ 100 000 enfants de la région de l’Est. Selon, le porte-parole du comité, Pascal Lankoandé, le nombre d’établissements scolaires fermés a augmenté de plus de 80 dans la région de l’Est.

 Par Daouda Kiekieta

Réuni sous le nom de « Comité engagé de réflexion pour la cause de l’Est »,  des ressortissants de la région de l’Est tirent la sonnette d’alarme sur la situation des enfants affectés par la fermeture des établissements scolaires dans la région.

« Plus de 2 semaines après la rentrée des classes, sur 27 communes, seulement 8 communes ont ouvert les classes et là aussi, uniquement dans les chefs-lieux de communes », indique le porte-parole du comité Pascal Lankoandé qui précise que seuls certains chefs-lieux de provinces tels que Fada et Bogandé dans une moindre mesure, ont l’assurance de pouvoir ouvrir les salles de classes.

Cette situation affecte environ 100 000 enfants en âge d’aller à l’école selon lui. « Comment s’occuperont ces enfants ?, Où iront-ils ? Que feront-ils ? » s’interroge Pascal Lankoandé avant de soutenir qu’une solution « doit être trouvée et dans l’urgence ».

Selon lui, la fermeture des établissements scolaires touche beaucoup plus la région de l’Est. « La région de l’Est représente, à elle seule, plus de 35% des écoles fermées » sur un total de 3 664 établissements scolaires fermés sur l’ensemble du territoire national.

Selon ses explications, contrairement à certaines régions où le nombre d’établissements fermés est en baisse, « on assiste à une augmentation de plus de 80 le nombre d’établissements scolaires fermés dans la région de l’Est ».

Depuis 7 ans, la région de l’Est est en proie à l’insécurité. Les terroristes s’en prennent aux établissements d’enseignement, obligeant plusieurs enseignants à déserter les salles de classes.

À en croire, les conférenciers du jour, plusieurs solutions ont été proposées pour être transmises aux autorités du pays pour permettre aux élèves de regagner le chemin de l’école.  «Il y a beaucoup d’acteurs de l’éducation qui souhaitent revenir dans la région mais ils ne savent pas comment faire », indique Moïse Lankoandé, membre du Comité de réflexion.

Le Comité engagé de réflexion pour la cause de l’Est a été mis en place le 4 octobre 2022 pour favoriser la réouverture des établissements scolaires fermés dans la région de l’Est. Il entend collaborer avec les nouvelles autorités, en proposant des pistes de solutions, pour « sauver l’éducation de leurs frères de la région ».

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 × 3 =