Home Politique Burkina Faso : 58 partis politiques demandent la libération de Roch...

Burkina Faso : 58 partis politiques demandent la libération de Roch Kaboré

0
Roch Kaboré
L'ex-Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré

Un groupe de 58 partis politiques a demandé la libération totale de l’ex-Président Roch Kaboré “sous séquestration”. Ces partis l’ont fait savoir dans un communiqué daté du 17 juin 2022.

Par Aminata Ouédraogo, stagiaire

Depuis l’assignation de Roch Kaboré, en résidence surveillée, après le coup d’État du 24 janvier 2022, des organisations politiques et OSC n’ont de cesse d’exiger sa libération. Mais depuis, les autorités semblent avoir une oreille  » sourde » sur les cris de ces organisations qui visiblement, sont nuls et sans effets.

Ils sont nombreux ces Burkinabè à crier haut et fort que la détention de Roch Kaboré est illégale. «Il demeure sous séquestration, en dépit du semblant de liberté servi à ces opinions, suite à ce que nous qualifierons de changement de cellule, opéré par son transfert à son domicile, toujours privé de visites et de communications », lit-on dans ce communiqué des partis signataires.

Selon les forces politiques signataires, la détention de l’ex Président Roch Kaboré est «illégale», «injuste» et «arbitraire». En plus de sa libération «totale», «immédiate» et «sans conditions», le groupe a exigé la préservation de l’intégrité physique et morale du Président et a dénoncé les manœuvres sordides et éhontées de propagandiste zélés qui distillent de mensonges tendant à faire croire que le Président Roch Kaboré a opté volontairement pour sa propre réclusion.

Pour l’ensemble de ces partis, l’insécurité grandissante a été un alibi pour les militaires de porter atteinte à la liberté démocratique. De ce point de vue, ils disent s’engager à travailler au retour d’une vie constitutionnelle normale.

Il faut rappeler également que l’ex parti au pouvoir, le MPP a animé une conférence de presse le 24 mai 2022, où il a exigé la libération immédiate et sans délai du Président Kaboré.

Alassane Bala Sakandé, président dudit parti a signifié que le fait que le Président Roch n’ait pas de liberté est un déni de justice et le parti poursuivra la lutte jusqu’à sa libération totale, et ce, avec tous les moyens légaux.

Une coordination des Organisations de la société civile avait également annoncé une marche pour la libération du président Kaboré le 28 mai 2022. Une marche qui s’est transformée en une Assemblée Générale, eu égard de l’interdiction notifiée par le Haut-Commissariat de la province du Kadiogo, chargé de l’expédition des affaires courantes.

Lire aussi: Burkina Faso : Des organisations de la société civile du Nord se démarquent de la marche du MPP pour la libération totale de Roch Kaboré

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 ⁄ 5 =