Home Société Burkina Faso : À Fada N’Gourma, des responsables d’Organisations de la société...

Burkina Faso : À Fada N’Gourma, des responsables d’Organisations de la société Civile bénéficient des connaissances en droit pénal

0

La salle de réunion de la mairie de Fada N’Gourma a servi de cadre d’échanges entre les responsables du Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique (C.I.F.D.H.A) et les responsables de plusieurs OSC le mardi 24 mai 2022 sur le guide à l’usage du justiciable en matière pénale au Burkina Faso élaboré en 2012.

Par Yonli Yemboado, correspondant Gourma

Le Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique (C.I.F.D.H.A) est une organisation de la société civile burkinabè. Sa vocation est de renforcer des capacités d’action des jeunes et des organisations sur les problématiques des droits humains.

Dans le but de contribuer à la diffusion des connaissances relatives au système de justice pénale, le CIFDHA a mis à jour et publié un « Guide à l’usage du justiciable en matière pénale au Burkina Faso ».

Il a organisé une session de diffusion du contenu dudit guide au profit des responsables d’OSC de la ville de Fada N’Gourma.

L’objectif de la session a été de faciliter l’appropriation du contenu du guide, mais aussi amener les acteurs intervenant dans le domaine de l’accès à la justice à le diffuser.

La session a connu deux communications. La première a été livrée par la coordonnatrice du C.I.F.D.H.A Monique Dah. Elle a fait un exposé sur le contenu résumé du guide à l’usage du justiciable.

La communication s’est focalisée sur la signification des termes et expressions couramment employés par les acteurs de la justice. La coordonnatrice a d’abord invité les participants, à opiner sur les termes comme « infraction », « garde à vue », « mis en examen ».

La deuxième communication a été assurée par Komondi Tibandiba. Elle a consisté à présenter le bureau d’accès au droit à Fada N’Gourma. Il est ressorti de son intervention que ledit bureau a ouvert ses portes en janvier 2022 au secteur N°1 de la ville.

Nassouri Ramatou présidente de la coordination provinciale des femmes du Gourma s’est prononcée sur la session de diffusion du contenu du guide à l’usage du justiciable.

Selon elle, l’élaboration du guide et sa vulgarisation à travers la session sont à saluer positivement. La valeur d’une telle activité c’est qu’elle permet au justiciable de connaitre ses droits et les procédures pénales, a-t-elle ajouté.

Madame Nassourri a exprimé le vœu que le guide soit traduit dans les langues nationales, afin d’être accessible à un plus grand nombre de personnes.

Le président du conseil régional de la jeunesse de l’Est Fimba Ouoba a aussi pris part à l’atelier. Pour lui, la tenue de la session vient à point nommé, en ce sens que dans la région de l’Est, des cas de préjudices sont courants.

La vulgarisation du guide permet aux citoyens de connaitre les procédures à suivre, pour qu’un préjudice subi soit réparé selon le droit, sans passer par d’autres voies condamnées par la loi.

La rencontre s’est achevée par la remise symbolique du guide à quelques participants à la session.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 − 28 =