Home Société Burkina Faso : à Sapouy (Ziro) des populations dénoncent le comportement «...

Burkina Faso : à Sapouy (Ziro) des populations dénoncent le comportement « véreux » de certains agents de la Mairie

0

A la Mairie de Sapouy, chef-lieu de la province du Ziro, les usagers de la Mairie n’en peuvent plus face aux actes indélicats de certains agents qui n’hésitent pas à monnayer leurs services. Chez certains, c’est la lenteur dans la délivrance des actes qui est décrié. Le président de la délégation spéciale (PDS) a mis en garde les travailleurs de la mairie.

Par Inoussa Kiéma, correspondant dans le Ziro

Depuis mi-octobre 2022, se faire établir un document à l’état-civil de la mairie de Sapouy est un fardeau pour les citoyens. La lenteur dans le traitement des actes, les pratiques de « corruption », le non-respect de la ponctualité et de l’assiduité sont entre autres actes reprochés par la population aux agents du service chargé de la reproduction des actes de naissance.

Nous avons rencontré Issa Sawadogo, un habitant de la commune de Sapouy indigné après avoir acheté des timbres selon lui à 750 fcfa l’unité. « Je suis allé pour l’établissement de six copies d’extrait d’acte de naissance et j’ai payé 4500f pour les frais de timbres. Si je comprends bien, ça veut dire que les timbres sont vendus à 750fcfa l’unité. Je ne comprends plus. Depuis ma naissance, je n’ai jamais vu vendre les timbres de l’état-civil au prix unitaire de 750fcfa ».

Un autre habitant de la commune, Boureima Kinda, lui, réside dans le village de Yinou, exprime son coup de gueule. Il est dépassé par la lenteur dans la procédure de délivrance des documents au service de l’état-civil.

« Quand mon enfant est né. Au septième jour, je suis allé faire la déclaration de sa naissance à la mairie. J’ai poursuivi les agents pendant plus d’un mois, mais je n’ai pas pu obtenir les extraits d’acte de naissance de mon enfant ; et j’en ai abandonné. C’est décourageant et déplorable », explique M. Kinda

En plus de la lenteur administrative décriée, les populations disent être victimes de racket de la part de certains agents de la mairie.

« J’ai demandé l’établissement de 04 exemplaires d’actes de naissance de mon enfant, depuis le 17 octobre 2022, et jusqu’aujourd’hui (10 novembre 2022) les actes ne m’ont pas encore été délivrés » a appuyé une autre habitante qui dit avoir, « donné la somme de 3000f» pour le service demandé.

Face à cette situation, le président de la délégation spéciale de la commune de Sapouy, François Kaboré, s’est voulu on ne peut plus clair avec ses collaborateurs. Répondant aux questions de Libreinfo.net, il a mis en garde les agents véreux.

« Le service public est gratuit. Le timbre communal coûte 200f. Je n’ai jamais dit à un agent, pour l’établissement d’un acte de naissance, de percevoir au-delà de 200f. Celui qui s’aventure dans de telles pratiques (racket des usagers) répondra personnellement de ses actes. C’est une question de droit, ça ne souffre pas de débats », a-t-il dit.

François Kaboré, président de la délégation spéciale de la commune de Sapouy (Ziro)
François Kaboré, président de la délégation spéciale de la commune de Sapouy (Ziro)

La première autorité communale dit comprendre la population dans son mécontentement et justifie la délivrance tardive des documents de l’état-civil par l’insuffisance de personnels.

« La mairie de Sapouy ne dispose que d’un seul agent au service de l’état-civil. Nous avons 10 centres secondaires d’état-civil pour un seul agent et cela complique le travail », s’est défendu le président de la délégation spéciale de la commune de Sapouy, en soulignant qu’ils « ont exprimé un besoin d’agents » à leur ministère de tutelle, « mais c’est resté sans succès ». 

«Nous allons encore relancer le ministère afin de résoudre le problème d’insuffisance de personnels», a promis François Kaboré à la population de Sapouy.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =