Home Sécurité Burkina Faso : attaque meurtrière à Seytenga, le parti de Roch Kaboré...

Burkina Faso : attaque meurtrière à Seytenga, le parti de Roch Kaboré « affligé et consterné »

0
Seytenga
Les membres du Mouvement du peuple pour le progrès

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), ancien parti au pouvoir dit être « affligé et consterné », par le massacre de 79 civils à Seytenga (région du Sahel) dans la nuit du 11 au 12 juin 2022. Les membres de cet ancien parti au pouvoir l’ont fait savoir à travers un communiqué publié le 14 janvier 2022.

Par Nicolas Bazié

Dans la lutte contre le terrorisme, l’ancien Président Roch Kaboré avait été qualifié d’« incapable » et d’« incompétent », face à la montée des groupes armés terroristes. Alors que le militaires ont prétexté l’insécurité pour justifier leur coup d’État, le phénomène du terrorisme ne régresse même pas d’un iota. C’est le contraire qui sied disent certaines opinions.

Et l’ancien parti au pouvoir (MPP) de s’interroger : le diagnostic fait par les nouveaux tenants du pouvoir qui a servi de prétexte au coup d’État du 24 janvier 2022 était-il exact et justifié ? Alassane Bala Sakandé et ses camarades ont aussi interrogé la stratégie et la tactique mises en place par les nouvelles autorités, pour lutter contre le terrorisme.

Ainsi, devant la tournure de plus en plus dramatique de la situation sécuritaire, l’ex-régime appelle à une « mobilisation de ses militants et les patriotes, pour à la fois lutter contre le terrorisme et réussir le pari du retour à l’ordre constitutionnel ».

Les exactions terroristes au Burkina ont, si l’on peut le dire ainsi, atteint leur summum. Et depuis 2016, le sang et les larmes ne font que couler.

Le massacre de Seytenga est sans doute le cinquième du genre dans le pays, depuis l’avènement du terrorisme. Et ce, nonobstant les moyens déployés pour y faire face. Si les pouvoirs civils ont échoué devant cette lutte, les militaires qui détiennent actuellement le pouvoir d’État seraient-ils en train de suivre les mêmes pas ?

Lire aussi: Burkina Faso : 50 civils tués à Seytenga au Sahel, des rescapés prises en charges

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 − 10 =