Home Société Burkina Faso : Baccalauréat 2022, « Moi j’appelle ce que vous avez...

Burkina Faso : Baccalauréat 2022, « Moi j’appelle ce que vous avez vécu, de la résistance et non une résilience », Lionel Bilgo

0
Lionel Bilgo
Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN), Lionel Bilgo au lancement officiel des épreuves écrites du Baccalauréat

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN), Lionel Bilgo a procédé au lancement officiel des épreuves écrites du Baccalauréat le 21 juin 2022 au lycée public Marien N’Gouabi de Ouagadougou. Il était accompagné du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), Pr Frédéric Ouattara.

Par Aminata Ouédraogo, stagiaire

Au Baccalauréat session 2022, l’on enregistre 142 539 candidats répartis dans 534 jury sur toute l’étendue du territoire. Ces candidats sont à la recherche de leur premier diplôme universitaire.

Au lancement officiel de l’examen le 21 juin, le ministre Lionel Bilgo a profité de l’occasion, pour saluer et encourager les élèves qui ont bravé le terrorisme, pour être dans les salles de compositions. Il les a exhorté à ne pas laisser la peur prendre le dessus. Les sujets seront “bongal”, ironise le ministre Bilgo qui a réitéré ses vifs encouragements et félicitations à l’ensemble des acteurs qui n’ont ménagé aucun effort pour que l’examen ait lieu. « Moi j’appelle ce que vous avez vécu, de la résistance et non une résilience », a lancé le ministre, s’adressant aux candidats.

Candidats
Des candidats au baccalauréat session 2022 au lycée Marien N’Gouabi

Et de féliciter le corps enseignant, souvent victime des attaques terroristes, ainsi que les forces de défense et de sécurité qui œuvrent quotidiennement pour le déroulement des examens. Le ministre en charge de l’Education nationale a également salué ces personnes qui, de façon bénévole, ont accepté encadrer des élèves déplacés internes. « c’est ensemble que nous allons vaincre le terrorisme», fait-il savoir.

L’insécurité grandissante a contraint certains élèves à abandonner tout derrière eux, pour se retrouver dans des localités différentes. Pour d’autres élèves, soit les documents n’ont pu être pris, soit ils ont tout simplement été brûlés par les terroristes. Une équipe est mise en place pour accueillir les élèves déplacés en situation d’urgence et qui se sont inscrits pour le baccalauréat, indique Lionel Bilgo.

Il continue en ajoutant qu’il « y a des élèves qui ont fui l’insécurité et qui n’ont même pas pu prendre leurs actes de naissance ou leurs documents pour s’inscrire. Nous les avons accueillis et inscrits en entendant une régulation ».

M. Bilgo a cependant déploré une baisse de 0,7% du nombre de candidats inscrits pour la session 2022, comparativement à l’année précédente. Le ministre a fait comprendre que cela est dû à l’insécurité dans plusieurs localités du pays.

Il faut noter que les premiers résultats du Baccalauréat sont attendus le 30 juin prochain. Un budget de 7 milliards, 700 millions est alloué pour l’organisation de cet examen.

Lire aussi: Burkina Faso : 142 539 candidats iront à la conquête du diplôme de baccalauréat ce 21 juin

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 10 =