Home Société Burkina Faso: Blaise Compaoré regrette ses actes et demande pardon aux Burkinabè

Burkina Faso: Blaise Compaoré regrette ses actes et demande pardon aux Burkinabè

0
Blaise COMPAORE semande pardon
Image illustrative de Blaise COMPAORE

Blaise Compaoré regrette ses actes et demande pardon aux Burkinabè et plus particulièrement à la famille de son ancien compagnon Thomas Sankara, assassiné en octobre 1987. Il a aussi appelé les Burkinabè à l’union sacrée, à la tolérance, à la retenue. C’est dans une lettre adressée au peuple burkinabè et apportée le mardi 26 juillet 2022 par une délégation ivoirienne parmi lesquels Jamila Compaoré, sa fille qu’il s’est exprimé.

Par Tatiana Kaboré

Le Président de la Transition, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, a reçu ce mardi, au palais présidentiel, une délégation ivoirienne porteuse d’un message de l’ancien Président Blaise Compaoré. Dans son message, l’ex chef d’Etat demande pardon à la famille du Président Thomas Sankara à toutes les personnes victimes durant ses mandats.

«J’assume et déplore, du fond de mon cœur, toutes les souffrances et drames vécus par toutes les victimes durant mes mandats à la tête du pays et demande à leurs familles de m’accorder leur pardon», fait savoir l’ancien chef d’Etat.

Dans sa lettre, le Président Compaoré n’a pas manqué de demander pardon à la famille de son ancien compagnon d’arme, le Capitaine Thomas Sankara assassiné et dont le justice l’a reconnu coupable. «Je demande pardon au peuple burkinabè pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistère, plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël Sankara » a t-il poursuivi.

Invitant les Burkinabè à se donner la main afin de taire les rancœurs et travailler à trouver la stabilité et l’intégrité territoriale, l’ancien chef d’Etat estime que c’est «ensemble, dans un esprit de patriotisme, donnons-nous la main pour taire définitivement nos querelles et rancœurs ».

Car pour lui, « Il est important aujourd’hui , de travailler au recouvrement de l’intégrité territoriale, à la reconstruction et promotion d’un environnement favorable à l’épanouissement durable pour tous».

De son avis, « C’est l’unique voie, qui permettra ainsi de mettre fin à nos incompréhensions et conflits intercommunautaires pour lutter efficacement contre le terrorisme qui a tant saigné notre pays et ébranlé ses fondements».

A cet effet, il a appelé tous les fils et filles du pays « de l’intérieur comme de l’extérieur, à une union sacrée, à la tolérance, à la retenue, mais surtout au pardon pour que prévale l’intérêt supérieur de notre Nation».

« Je souhaite que nous puissions aller de l’avant désormais pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancêtres», lance Blaise Compaoré, ancien Président du Burkina Faso.

Pour sa part, le chef de la délégation ivoirienne, Ally Coulibaly, Ministre conseiller auprès du Président de la Côte d’Ivoire a déclaré que: « Sans s’immiscer dans dans les affaires du Burkina Faso, le Président Alassane Ouattara souhaiterait que le peuple burkinabè, le peuple frère du Burkina Faso entende ce message extrêmement fort de l’ancien Président Blaise Compaoré. A qui, il accorde l’hospitalité en Côte d’Ivoire, depuis huit ans par humanisme et en raison des valeurs auxquelles ils croient au nombre desquelles, il y a la dignité humaine et le respect de l’intégrité des personnes».

Condamné à perpétuité le 6 avril dans le dossier assassinat de Thomas Sankara et de 12 de ses compagnons, L’ancien Président burkinabè Blaise Compaoré en exil en Côte d’Ivoire depuis 2014 est revenu au Burkina le jeudi 7 juillet 2022, avant de se retourner le samedi 9 juillet. Il avait répondu à l’invitation des autorités de la Transition pour discuter sur la réconciliation nationale.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 − 4 =