Home Politique Burkina Faso : crise au CDP, « la fin de la récréation...

Burkina Faso : crise au CDP, « la fin de la récréation a sonné», Achille Tapsoba

0
présidium
Achille Tapsoba au milieu et ses camarades du CDP

Achille Tapsoba et ses camarades de l’aile historique du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont animé une conférence de presse le mercredi 29 juin 2022 à Ouagadougou. La crise qui gangrène le parti a été l’un des points majeurs abordés durant les discussions. 

Par Nicolas Bazié 

« L’heure de la vérité a sonné », lâche le président de l’aile historique du CDP Achille Tapsoba, parlant du 8e congrès ordinaire qui est en vue. Il a été décidé par le président d’honneur du parti Blaise Compaoré, à travers une lettre datée du 21 juin 2022. 

Les conférenciers du jour pensent que cette missive du président d’honneur exilé en Côte d’Ivoire depuis 2014, va sans doute résorber la crise que connaît le parti. Ils sont convaincus que le congrès sera une occasion de rassembler tous les militants actifs et tous ceux qui se sont mis en réserve, afin de relancer les activités du CDP. 

Achille Tapsoba dit prendre l’engagement de respecter la décision et sa mise en œuvre. Selon lui, c’est l’occasion de mettre en application, toutes les modalités pratiques relatives à l’organisation dudit congrès qui viendraient à être déterminées.

« Pour nous, direction politique du CDP, la fin de la récréation a sonné», a déclaré Achille Tapsoba qui poursuit que « c’est pourquoi nous lançons un appel aux militants actifs, à tous ceux qui sont restés en réserve, ceux qui sont rentrés dans l’inactivité, les démissionnaires qui désirent faire le come-back, de se mobiliser et prendre en main le destin de leur parti ». 

Tout en émettant des doutes sur l’authenticité de cette fameuse lettre qui porte la signature du président d’honneur, Eddie Komboïgo, l’actuel président du CDP, a indiqué que ladite lettre ne mentionne pas les manquements incriminés. Il avait même signifié à Blaise Compaoré à leur rencontre du 24 mai dernier, qu’il ne pouvait plus « convoquer un congrès du parti». 

Pour le moment, au sein de cet ancien parti au pouvoir, c’est la discorde entre les partisans de l’aile dite historique conduite par Achille Tapsoba et le courant des rénovateurs mené par Eddie Komboïgo.

Lire aussi: Burkina Faso: le CDP (historique) invite Paul Damiba a associé Blaise Compaoré aux rencontres des anciens chefs d’Etat

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 + 18 =