Home Politique Burkina Faso : Daouda Simboro n’est plus le directeur général de la...

Burkina Faso : Daouda Simboro n’est plus le directeur général de la Banque agricole du Faso

0

Le Directeur général de la Banque agricole du Faso (BADF), Daouda Simboro a été relevé de ses fonctions « avec effet immédiat », le 25 mai 2022 en conseil des ministres. Et ce, après avoir passé environs deux ans à la tête de la structure.

Par Nicolas Bazié

C’est le 30 juin 2020 qu’il a été officiellement installé dans ses fonctions de directeur général de la Banque agricole du Faso. Daouda Simboro, ancien député de la Kossi, dirigeait donc l’une des benjamines des institutions financières du Burkina Faso.

Cependant, ce 25 mai 2022, soit 1 an et 11 mois après, il est relevé de ses fonctions, « avec effet immédiat ».

Portée sur les fonts baptismaux en mars 2019, la Banque agricole du Faso « se veut être une clé pour faciliter l’accès des acteurs du secteur agro-sylvo-pastoral au financement ». La Banque faut-il le souligner, avait à l’époque, un capital de « 14 milliards de francs CFA détenus par 94 actionnaires ».

C’est une Banque avec pour cœur de métier, le financement de l’agriculture mais aussi une banque moderne finançant toute activité concourant à l’essor de l’économie burkinabé.

Qui est Douada Simboro, cet homme qui a fait parler de lui dans l’arène politique burkinabè ?

Il est un transfuge de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le parti du lion. Un parti auquel il a adhéré en 2011, soit un an après sa création (2010). Il a été élu conseiller municipal de la commune de Nouna en 2012, avant d’être élu député en 2015 au titre de la province de la Kossi, dans la région de la Boucle du Mouhoun.

A l’Assemblée nationale, Daouda Simboro était membre de la Commission finances et budget (COMFIB).

L’élu de la Kossi fait partie des députés frondeurs (au nombre de 13) de ce parti du lion, qui avaient créé, un groupe parlementaire différent au sein de l’hémicycle, d’abord dénommé UPC-RD, puis RD après une décision de justice.

Cela est intervenu après qu’il ait brigué le mandat électif de novembre 2015, avec l’UPC de Zéphirin Diabré.

Ce ‘’retournement de veste’’, de Monsieur Simboro et des autres frondeurs, des militants de l’UPC ne l’avaient pas digérer. Telle une pilule amère très difficile à avaler, cette « trahison » avait créer une ‘’grosse’’ polémique et avait fait couler beaucoup d’encre et de salive à l’époque.

Après UPC-RD, Douada Simboro est membre fondateur du Mouvement pour le Burkina du futur (MBF). Avec ce parti, il était le directeur national de campagne lors des élections de 2020. Le parti faisait parti de l’ex mouvance présidentielle.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 18 =