Accueil Politique Burkina Faso : des journalistes formés dans le traitement des informations relatives aux...

Burkina Faso : des journalistes formés dans le traitement des informations relatives aux vaccins contre la COVID-19

Burkina COVID19 Journalistes
Des journlaistes en formation sur le traitement de l'information sur le vaccin contre la COVID19.

L’Unité de recherche clinique de Nanoro (IRSS-URCN) a organisé une session d’information et de renforcement de capacités des journalistes sur les questions relatives aux essais vaccinaux contre la COVID-19. Cette activité se déroule dans le cadre du projet PATH-Covid-19 qui sera mis en œuvre par l’unité de recherche. La formation s’est tenue le lundi 10 mai 2021 à Ouagadougou.

Par Tatiana Kaboré

Pour faciliter la réalisation des émissions sur les questions relatives aux vaccins contre la COVID-19, l’Unité de recherche clinique de Nanoro (IRSS) a renforcé la capacité des Hommes de médias.

Plusieurs communications ont marqué cette session de formation et d’information qui s’est tenue, le lundi 10 mai 2021 à Ouagadougou.

Le Dr Innocent Valéa, membre du comité du projet PATH-COVID-19 exposé sur « Les essais cliniques : objectifs et contenu ». Il définit les essais cliniques comme étant une étude scientifique réalisée en thérapeutique médicale humaine pour évaluer l’innocuité et l’efficacité d’une méthode diagnostique ou d’un traitement.

L’essai clinique vise à évaluer l’utilité d’un médicament, d’étudier la sécurité d’emploi de ce produit ou d’évaluer la performance d’un test diagnostic. « Les médicaments se vérifient en deux étapes notamment la préclinique et la clinique », explique le communicateur.

Pour le Dr Valéa, on distingue quatre phases d’essais cliniques. Et le projet PATH-COVID-19 est à sa troisième phase d’essai clinique. Il s’agit de la phase de confirmation de l’efficacité thérapeutique ou préventive du médicament ou vaccin.

Concernant le projet PATH-COVID-19, le Pr Halidou Tinto a indiqué qu’il vise à outiller les hommes de médias sur l’approche de communication et la façon de communiquer avec les populations par rapport aux essais cliniques et vaccins contre la COVID-19.

Il a été également présenté aux Hommes de médias l’initiative entreprise avec des partenaires aux Etats Unis afin de mettre en place au Burkina Faso deux sites d’essai cliniques. Un à Ouagadougou et un à Bobo-Dioulasso pour tester des vaccins contre la COVID-19 en phase 3.

Le projet a été confié à cinq pays en Afrique dont le Burkina pour une durée de 3 à 4 mois. La première étape consiste à mettre en place une équipe cadre pour préparer les différents sites dont le Centre hospitalier universitaire de Bogodogo à Ouagadougou et le Centre Muraz de Bobo-Dioulasso.

1million 350 doses de vaccins

Dr Brice Bicaba, le directeur du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires ( CORUS) et membre du comité, a pour sa part, fait le point de la situation actuelle de la COVID-19 au Burkina Faso. Au total, l’on enregistre 13 382 cas de coronavirus à la date du 9 mai 2021.  Le nombre de guéris est 13 164 contre 162 décès. Les cas actifs sont 56.

L’âge moyen des personnes décédés est de 69 ans, selon Dr Bicaba. Il a annoncé que c’est plus de 1 million 350 mille doses de vaccins qui seront livrés au Burkina. Et le vaccin homologué est le vaccin AstraZeneca. Les personnes concernées sont les personnes âgées, les agents de santé et les volontaires.

Selon le ministre en charge de la Communication Ousséni Tamboura, « comme dans les cas de la méningite ou la fièvre jaune, le vaccin a toujours été le meilleur rempart scientifique dans la résolution des crises sanitaires ». La solution vaccinale devient alors incontournable pour faire face à la pandémie mondiale. Le ministre a par ailleurs félicité les organisateurs pour l’initiative et a invité les journalistes à aider à combattre « l’infodémie » qui est la mauvaise information sur les différents vaccins.

En rappel, l’unité de recherche clinique de Nanoro (IRSS-URCN) est l’équipe qui a mis en place la R21, le nouveau vaccin contre le paludisme qui a une efficacité de 77%.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
16 × 2 =