Home Economie Burkina Faso : Fermeture temporaire des sites d’orpaillage, un syndicat s’oppose à...

Burkina Faso : Fermeture temporaire des sites d’orpaillage, un syndicat s’oppose à la décision

0

La décision du gouvernement de suspendre les activités d’orpaillage a fait l’objet d’une dénonciation le 23 mai 2022 à Ouagadougou, au cours d’un meeting organisé par le Syndicat national des exploitants miniers artisanaux du Burkina (SYNEMAB). Pour les organisateurs de cette manifestation, il n’est pas question d’arrêter un secteur d’activité dont plus de 5 millions dépendent.

Par Daouda Kiekieta

C’était le 27 avril dernier que le gouvernement annonçait la suspension des activités de l’orpaillage. Cette décision se heurte à l’assentiment des principaux concernés que sont les orpailleurs. Réunis autour du SYNEMAB, El Hadj Mahamoudou Rabo et ses camarades ont marqué leur opposition à cette décision gouvernementale.

Pour eux, plus de 5 millions de personnes vivent de l’exploitation artisanale de l’or au Burkina Faso. « Nous rejetons cette décision car plus 5 millions de personnes vivent de cette activité et des déplacés internes, des commerçants, bénéficient également des activités de l’orpaillage », a indiqué El Hadj Mahamoudou Rabo, président du SYNEMAB.

De son côté, El Hadj Babayouré, acheteur d’or, estime que les méthodes d’exploitations artisanales ont évolué. « Nous nous appelons désormais exploitation artisanale mécanisée parce que nous utilisons des moyens modernes », a-t-il indiqué.

Notant que l’activité des artisans miniers apporte un plus valu à l’économie nationale, M. Rabo a ajouté que des concertations sont entamées avec les autorités, pour trouver un compromis en vue de protéger leur activité de subsistance, tout en apportant une réponse au phénomène du terrorisme.

Avec l’avènement du phénomène du terrorisme au Burkina, les sites d’orpaillage sont de plus en plus convoités par les groupes terroristes pour le financement de leurs activités, affirme un rapport de l’Observatoire économique et social du Burkina Faso, publié en septembre 2020.

Le rapport indique que depuis 2016, les attaques contre les sites d’orpaillage ont permis aux groupes terroristes d’avoir accès aux explosifs et à l’or et de récolter plus de 70 milliards de francs CFA. C’est pourquoi, dans le cadre des mesures urgentes contre le terrorisme, le gouvernement burkinabè a décidé de la fermeture temporaire des activités d’orpaillages.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =