Home Culture Burkina Faso : “Genre Et cohésion sociale”, le nouvel album chanté par...

Burkina Faso : “Genre Et cohésion sociale”, le nouvel album chanté par 11 femmes de 11 groupes ethniques différentes

0

L’ambassadrice du Musée national, Apolline Traoré en collaboration avec Seydoni production a organisé, le mardi 31 mai 2022 au Musée national à Ouagadougou, une cérémonie de dédicace marquant la sortie officielle du tout nouvel album du « Collectif Genre Et cohésion sociale”. Composé de 12 titres et chanté par un collectif onze femme de onze ethnies différentes, cet opus aborde les questions du genre, de la paix, de l’éducation, de la cohésion sociale.

Par Daouda Kiekieta 

Dénommé « Genre et cohésion sociale », l’album compile 12 titres chantés dans 11 langues nationales, par onze femmes de différentes ethnies, notamment, Bobo, Mossi, Samo, Gourmantché,  Lobi, Marka, Dagari, Peulh, Bissa, Sénoufo et Gourounsi.

L’union, Nombo (en bissa), An ga bin (marka), Si Gbèba (lobi), Dounia (dioula) ou Woum taaba (mooré) sont entre autres des titres que l’on retrouve dans l’album.

Ces œuvres musicales abordent les thèmes du genre, la dépigmentation, la paix, l’éducation, la solidarité, l’autonomisation des femmes.

Selon Apolline Traoré, ambassadrice du Musée National, cet album est consacré au genre et met la lumière sur le rôle de la femme dans le contexte actuel du Burkina Faso. “C’est un album de genre et nous voudrions par cela montrer le rôle de la femme dans la cohésion sociale », a indiqué M. Traoré, ajoutant que “L’idée est de réunir toutes les ethnies du Burkina Faso pour la paix et la cohésion sociale ».

Pour l’entreprise productrice de ces œuvres musicales, Seydoni Burkina SA, l’enregistrement s’est passé sans difficultés majeures. “ Le choix des femmes onze femme s’est fait par sélection en fonction des différentes. Cette sélection a été validée par l’ambassadrice et la Coopération suisse qui accompagnent le projet ”, indique Emiline Nianta de Seydoni Production.

Alimata Thombiono alias Axelle Kidann est enseignante et artiste musicienne parmi les onze du “Collectif Genre et cohésion sociale”. Elle dit vouloir en lumière le rôle de la femme dans la quête de la paix au Burkina Faso. 

“Les femmes étant des mères, épouses, sont mieux écoutées dans la société. nous avons aussi notre mot à dire dans ce combat contre l’insécurité. Nous sommes au front, parce que nous mettons notre art au service de notre nation”, a laissé entendre Axelle Kidann.

Genre et cohésion sociale
Alimata Thombiono alias Axelle Kidann, artiste musicienne

Et d’ajouter, “Je suis de la région de l’Est qui aujourd’hui éprouvée, comme bien d’autres régions du pays, par le terrorisme.  Je me dis que j’ai mon mot à dire à travers la musique ». 

L’album est disponible sur marché au prix de 5 000 FCFA.

Notant que cette cérémonie de dédicace entre dans le cadre de la concrétisation d’un projet de construction d’un site de  onze habitats traditionnels, au sein du Musée, représentants les 11 principaux groupes ethniques existant au Burkina Faso, le l’ambassadrice du Musée national a ajouté que ce projet vise à promouvoir la culture burkinabè dans sa diversité. 

Le site “Habitats du Faso”, situé dans la cour du Musée National du Burkina, sera officiellement inauguré le 1er juin 2022.

Le projet de construction de ce site a été financé par la coopération suisse.

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 × 6 =