Home Diplomatie Burkina Faso : « Je défie quiconque de trouver la moindre trace...

Burkina Faso : « Je défie quiconque de trouver la moindre trace d’insulte à l’égard des Burkinabè», Luc Hallade

0
Luc Hallade
Image illustrative de Luc Hallade, ambassadeur de la France au Burkina Faso

L’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade a répondu à ceux qui ont dénoncé ses propos lors de la célébration de la fête de l’indépendance de son pays le 14 juillet 2022. «Des gens se sont sentis visés pourtant je n’ai visé personne», s’est justifié le diplomate français le 21 juillet 2022 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Par Rama Diallo

« Je défie quiconque de trouver la moindre trace d’insulte à l’égard des Burkinabè. Apparemment des gens se sont sentis visés pourtant je n’ai visé personne», a martelé l’ambassadeur de France Luc Hallade, par rapport à ses propos que de nombreuses personnes ont qualifié d’«outrageants».

Le 14 juillet 2022, à sa résidence, en présence de plusieurs personnalités et opérateurs économiques, Luc Hallade avait déclaré : «Je regrette que les réseaux sociaux soient devenus à bien des égards les idiots utiles, la caisse de résonance de ceux et celles qui, aveuglés par une haine absurde, nous accusent, sans preuve aucune, de jouer un double jeu, de vouloir exploiter les richesses du Burkina Faso, ou pire encore d’armer les terroristes». Quelques jours plus tard, il n’en fallait pas pour que le réseau social Facebook s’enflamme.

Presque toutes les réactions se rejoignent sur un point : le départ du diplomate français. « Je demande le départ de l’ambassadeur de France au Burkina Faso, sans condition, avec effet immédiat », avait écrit Monique Yéli Kam, ancienne candidate malheureuse à l’élection présidentielle de novembre 2020.

Lire aussi: Burkina Faso : l’ambassadeur de France Luc Hallade dénonce les accusations contre la France sur les réseaux sociaux

La coordination nationale d’Urgence Panafricaniste Burkina Faso a également exigé le départ de l’ambassadeur. Aussi elle a demandé au diplomate de présenter ses excuses au peuple burkinabè .

L’ambassadeur de France au Burkina Faso a conjointement animé à Ouagadougou une conférence de presse le jeudi 21 juillet avec le général Laurent Michon, commandant de la force Barkhane en fin de mission.

Le diplomate français n’a pas fait son mea culpa a ceux qui se sont sentis indignés par ses propos. Il a plutôt nié les insultes qu’on lui reproche.

Plusieurs manifestations sont annoncées notamment le 12 août prochain devant l’ambassade de France au Burkina Faso pour exiger le départ de Luc Hallade. Cette manifestation est un appel de Yéli Monique Kam, candidate malheureuse à la présidentielle de 2020.

LONG urgence panafricaine de Kemi Sebba, section Burkina appelle également au départ de l’ambassadeur et des excuses publiques de sa part.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =