Home Société Burkina Faso: la candidate malheureuse à la présidence du CSC a saisi...

Burkina Faso: la candidate malheureuse à la présidence du CSC a saisi la justice contre l’élection de Abdoulazize Bamogo

0
CSC justice
Une vue du Conseil supérieur de la communication (CSC)

L’élection du président du Conseil supérieur de la communication (CSC) continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. En effet, la candidate Danielle Bougairé aurait la justice le jeudi 9 juin 2022.

Par La Rédaction

Danielle Bougairé, candidate malheureuse à l’élection présidentielle du Conseil supérieur de la communication(CSC), le 31 mai 2022 a porté plainte en justice, selon des informations à Libreinfo.net . Elle dénonce la procédure de démission de l’ancien Vice-président Abdoulazize Bamogo, élu président du CSC au lendemain de sa démission.

Selon la plaignante, seule candidate contre le nouveau président, la lettre de démission de AbdoulAzize Bamogo devait être adressée au président du Faso et non au collège des conseillers du CSC.

Le CSC a sept jours pour produire son mémoire en défense. Il faut rappeler que Abdoulazize Bamogo a été élu le 31 mai 2022 avec 5 voix contre 4 pour l’universitaire Danielle Bougairé. Le vote a été supervisé et validé par Maitre Ghislaine Sanou, huissier de justice.

C’est un nouveau feuilleton judiciaire qui commence pour cette institution qui a traversé une longue crise il y’ a quelques années.

Cette plainte pourrait empêcher le chef de l’Etat qui doit signer le décret de nomination du nouveau président élu. Faute de ce décret, il ne peut pas entrer en fonction.

C’est donc dire que l’on va vers un vide institutionnel si le dénouement judiciaire doit durer. Ainsi le fonctionnement de l’institution en charge de la régulation des médias est paralysé jusqu’à nouvel ordre.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 + 23 =