Home Politique Burkina Faso : la charte de la Transition adoptée, le capitaine Ibrahim...

Burkina Faso : la charte de la Transition adoptée, le capitaine Ibrahim Traoré confirmé Chef de l’État 

0

À l’issue des travaux des forces vives de la nation tenus ce vendredi 14 octobre 2022 à Ouagadougou, la charte de la Transition a été adoptée et le capitaine Ibrahim Traoré est confirmé président de la Transition. Plusieurs mouvements de la société civile s’étaient mobilisés, en marge des assises, pour réclamer son maintien au pouvoir.

Par Daouda Kiekieta

C’est en fin de soirée de ce 14 octobre que les travaux des assises nationales ont pris fin. La charte de la Transition, forte de 27 articles, a été adoptée de façon consensuelle par les forces vives de la nation.

Alors que la désignation du président de la Transition a fait l’objet de vives polémiques au sein de l’opinion publique, le capitaine Ibrahim Traoré, auteur du coup d’État du 30 septembre 2022, a été confirmé président de la Transition. C’est lui-même qui a signé la charte à la conclusion des assises. Il doit diriger cette Transition jusqu’à la tenue des élections générales en 2024.

Selon les participants aux travaux, les débats ont été houleux sur plusieurs points notamment, la rémunération ou non de la fonction de membre de l’ALT, la durée de la Transition.

Certains ont estimé que l’agenda est trop court compte tenu du contexte sécuritaire. D’autres par contre, se réfèrent à l’article 19 de charte qui donne la possibilité au Président de la Transition et aux membres de l’Assemblée législative de transition de réviser la charte.

La charte a enfin été adoptée et fixe la durée de la Transition à 21 mois. Ni le Président de la transition, ni le Premier ministre ni le président de l’ALT ne sont éligibles aux élections présidentielle, législatives et municipales qui seront organisées pour mettre fin à la Transition.

En cas de vacance de la présidence de la Transition, les fonctions du Président de la Transition sont exercées par le Premier ministre en attendant la désignation d’un nouveau Président de la transition.

25 ministres et 71 membres à l’ALT

Le nombre des membres de la future Assemblée législative de transition est fixé à 71 mois dont 16 des forces de défense et de sécurité, 10 des organisations de la société civile, 20 pour le Président, 13 régions, 12 pour les partis politiques. Le prochain gouvernement de la Transition sera composé de 25 ministres au maximum.

L’avant projet de charte avait pourtant proposé 51 parlementaires et leur fonction n’est pas rémunérée.

Des manifestants satisfaits de la confirmation du capitaine Ibrahim Traoré comme président de la Transition

Après le coup d’État du capitaine Ibrahim Traoré, plusieurs jeunes sont restés mobilisés jusqu’à la tenue des assises nationales pour réclamer son maintien comme Chef de l’État. 

Devant la salle des conférences Ouaga 2000, où se tenaient les assises nationales, des centaines de manifestants, essentiellement jeunes, se sont réunis pour soutenir le capitaine Ibrahim Traoré.

Suite à la confirmation de ce dernier à la tête du pays, ces manifestants se disent satisfaits et souhaitent que le capitaine ne trahisse pas leurs aspirations. 

« Je suis très content d’apprendre que Ibrahim Traoré est maintenu Chef de l’État. Ce que nous avons toujours réclamé. Je souhaite qu’il soit sincère avec le peuple. Nous restons mobilisés derrière lui et il faut qu’il nous tiennent au courant de ce qui ne va pas », a indiqué Alfred Nikiema.

Pour sa part, Souleymane Ouédraogo invite le peuple à se mobiliser pour soutenir la transition du capitaine. « Nous lui souhaitons plein succès dans ses fonctions et qu’il reste toujours à l’écoute », souhaite-t-il, ajoutant que « tant qu’il (Ibrahim Traoré ndlr) ne nous trahisse pas, nous allons nous battre contre tous ceux qui tenteront de mettre des bâtons dans ses roues ».

Me Ollo Larousse Hien est président du mouvement « Hamachiach in you ». Il dit être venu soutenir la jeunesse. Pour lui, « il n’y avait personne mieux placé pour diriger la Transition que celui qui fait le coup d’État ». 

Il invite le capitaine à rester focus sur l’urgence secrétaire du moment. «Il y aura beaucoup d’embûches sur son chemin parce qu’il y a certainement des gens qui ne trouveront pas leurs intérêts et tenteront des bâtons dans leurs roues ».

Des appels à la coopération avec la Russie

Pendant la manifestation qui a émaillé les assises nationales, des jeunes ont réclamé une collaboration militaire avec la Russie pour vaincre le terrorisme.

À l’issue des assises, ces manifestants ont réaffirmé leur souhait de voir les autorités « coopérer avec la Russie » au détriment de la France qu’ils qualifient « d’échec ».

Ces appels des jeunes seront-ils entendus par le capitaine Traoré ?

Dans son discours d’ouverture, le capitaine Marcel Meda, représentant le chef de l’État, Ibrahim Traoré, a indiqué que le « le chef de l’État voudrait que le processus qui sera entamé, à l’issue des assises, soit non seulement inclusif, mais aussi et surtout conforme aux aspirations profondes du peuple ».

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 − 1 =