Home A la une Burkina Faso : La mairie de Koumbri délocalisée à Ouahigouya

Burkina Faso : La mairie de Koumbri délocalisée à Ouahigouya

La commune de Kombri, dans le Yatenga, région du Nord,  est tombée dans le giron des terroristes. Frappée à plusieurs reprises par des attaques d’hommes armés non identifiés, la commune s’est vidée de sa population qui a trouvé refuge à Ouahigouya. Les terroristes ont érigé leur quartier général dans cette localité, selon une source de Libre info.

Par la Rédaction

Jointes par Libre Info, des autorités locales de la commune de Koumbri dans la province du Yatenga, région du Nord ont informé que la situation sécuritaire va de mal en pis. « Plus de 8000 personnes ont quitté la ville de Koumbri et les villages comme Boulzoma et Zoom pour se réfugier à Ouahigouya» a dit la source en se référant à l’action sociale.

De même, toute l’administration dont la mairie et les services techniques ont trouvé refuge à Ouahigouya, indique la source. En effet, selon les informations, depuis la dernière attaque intervenue, le 20 avril dernier dans la commune de Koumbri, cette localité échappe désormais au contrôle des forces de défense et de sécurité. La source rappelle que lors de cette attaque, les terroristes sont restés plus de deux heures de temps dans la localité sans en être inquiétés. Cette attaque s’était soldée par la mort d’un volontaire pour la défense de la patrie (VDP) et l’incendie de plusieurs boutiques. Les terroristes avaient emporté du bétail dans leur repli.

La source informe qu’un magasin de stockage de niébé des déplacés internes a été, également, saccagé. « Les FDS n’arrivent pas à Koumbri. Elles arrivent à Pogro à 10 kilomètres de Koumbri mais elles ont des difficultés, car les hommes armés sont bien outillés », a-t-elle expliqué. Certains VDP sont avec les FDS mais d’autres sont avec les populations à Ouahigouya. La source fait savoir qu’en dépit des multiples alertes, le gouvernement n’a pas réagi.

Une autre source renchérit que les VDP, par manque de soutien, ont fini par jeter l’éponge. Les personnes craignent l’instauration d’un foyer terroriste dans cette localité qui n’est qu’à une trentaine de kilomètres de Ouahigouya. « Si rien n’est fait, Ouahigouya sera pris », s’est-elle inquiétée.     Elle informe qu’une attaque a eu lieu le 24 avril dernier. « Les FDS sont venus effectuer des tirs en l’air et repartir. Après eux, les terroristes ont tiré toute la nuit », a-t-elle confié. Les déplacés internes souffrent de la faim, car il est impossible d’effectuer des ravitaillements. La source a laissé entendre que deux personnes ont été enlevées par les terroristes à Koumbri.

Il faut rappeler que la commune de Koumbri est devenue le théâtre des opérations terroristes depuis ces derniers temps. Une attaque perpétrée le 5 janvier dernier avait coûté la vie à cinq personnes. Le 6 mars, l’attaque d’un commissariat de police avait causé la mort d’un policier.

www.libreinfo.net