Home Société Transition au Burkina Faso : les secrétaires généraux des ministères se concertent...

Transition au Burkina Faso : les secrétaires généraux des ministères se concertent sur les urgences

0
Cadre de concertation des secrétaires généraux
Jacques Sosthène Dingara, secrétaire général du gouvernement dissous le 30 septembre dernier, assurant l'expédition des affaires courantes

Les secrétaires généraux des ministères et institutions ont tenu, le mardi 11 octobre 2022 à Ouagadougou, leur seconde rencontre de concertation autour des enjeux de la Transition. Échanges sur des dossiers urgents et opérationnalisation des instructions du nouveau Président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le capitaine Ibrahim Traoré, sont à l’ordre du jour.

Par Daouda Kiekieta 

Initié en septembre dernier, ce cadre de concertation  entre les secrétaires généraux des ministères et institutions vise à promouvoir et renforcer la collaboration entre les ministères dans la conduite de l’action gouvernementale.

Selon Jacques Sosthène Dingara, secrétaire général du gouvernement dissous le 30 septembre dernier, assurant l’expédition des affaires courantes, cette rencontre est “une opportunité de mesurer toute la responsabilité et de conjuguer les efforts pour une mise en œuvre réussie des instructions du Chef de l’Etat”.

Durant cette journée du 11 octobre, les participants vont échanger sur trois points essentiels. Il s’agit, notamment, des dossiers urgents, de l’opérationnalisation des instructions du nouveau président du MPSR et de l’habilitation des secrétaires généraux des ministères pour l’exécution du budget 2022.

Cadre de concertation des secrétaires généraux
Une vue partielle des secrétaires généraux lors de la rencontre de concertation

“Au titre des nouvelles instructions, nous pouvons citer le développement d’une stratégie de sécurisation des sites et investissements hydrauliques pour les activités agro-sylvo-pastorales, la mise en place d’un plan d’urgence d’accès au service de santé, la mise en place d’un plan d’urgence pour la production de campagne sèche et le développement des infrastructures routières”, a-t-il ajouté.

Pour ce qui concerne le plan d’urgence d’accès au service de santé, des instructions ont été données, selon M. Dingara, pour faire la situation de zones sans ambulances, des zones en besoins de laboratoires et de radiographies et le recensement des véhicules V8 au sein des départements  ministériels pour les transformer en ambulances militaires ou civiles.  

Lire aussi: Burkina Faso: Le capitaine Ibrahim Traoré demande aux secrétaires généraux le point des véhicules pick ups non utilisés

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 2 =