Home Sécurité Burkina Faso : « la vie a repris dans la localité de...

Burkina Faso : « la vie a repris dans la localité de Solhan avec un retour progressif des populations», l’armée

0
Opération koural Seytenga
Image d'illustration de civils et de militaires burkinabè

Les forces armées burkinabè et nigériennes ont mené une opération dénommée «KOURAL», dans le Sahel du Burkina Faso, plus précisément à Seytenga et environs. Le 18 juillet 2022, une note d’information de l’armée burkinabè laisse lire la mort de plusieurs terroristes et la destruction de bases logistiques. La vie reprend même à Solhan grâce à cette action, selon l’armée. 

Par Nicolas Bazié 

Un assaut sur une base terroriste à quelques kilomètres de Seytenga dans la province du Séno, région du Sahel a permis de tuer 15 terroristes et de détruire une importante logistique, lit-on le 18 juillet, dans le bulletin mensuel d’information des opérations de sécurisation du territoire burkinabè.

Une deuxième base logistique a été détruite dans les environs de Solhan (province du Yagha, région du Sahel) avec 19 terroristes tués, confient les forces armées burkinabè qui déclarent que, 22 autres terroristes ont été tués, au cours d’un accrochage dans les environs de Sebba, toujours dans la province du Yagha.

Selon les militaires, ce sont plusieurs actions offensives coordonnées, ainsi que des actions civilo-militaires qui ont permis d’engranger ces résultats.

Cependant, note l’armée burkinabè, 04 militaires ont été blessés au cours d’un accrochage.

« Grâce aux actions offensives et au renforcement du dispositif, la vie a repris dans la localité de Solhan avec un retour progressif des populations et la réouverture des commerces ainsi que la poursuite du trafic», affirme le bulletin de l’armée burkinabè.

Notons que l’opération KOURAL est une opération conjointe Burkina Faso/Niger qui a été conduite du 26 juin au 10 juillet 2022. La zone d’opération couvre la zone frontalière commune aux deux pays, avec un effort particulier sur la localité de Seytenga (Province du Séno, région du Sahel) et ses environs. Le Poste de Commandement Conjoint (PCC) était basé à Dori et regroupait des officiers d’état-major des deux pays.

On se rappelle du massacre macabre des civils à Seytenga, dans la nuit du 11 au 12 juin 2022. Ce jour-là, 86 personnes ont été sommairement exécutées par des terroristes selon le gouvernement, poussant des milliers d’habitants à fuir la localité. Faut-il rappeler la tuerie à Solhan le 5 juin 2021, dont le bilan officiel dressé est de 132 morts.

Lire aussi : Sebba: Le deuxième adjoint au maire de Solhan assassiné à domicile (province du Yagha)

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =