Home Politique Burkina Faso: l’Assemblée législative de Transition donne son quitus au premier ministre...

Burkina Faso: l’Assemblée législative de Transition donne son quitus au premier ministre Apollinaire Kyélem

0

Le premier ministre, Apollinaire Kyélem a livré sa déclaration de politique générale ce samedi 19 novembre 2022 à l’Assemblée législative de Transition (ALT). C’est à la majorité absolue que la déclaration a été adoptée par les représentants à cette Assemblée législative. 

Par Elza Nongana

Alors que la Constitution prévoit 34 voix «pour», le premier ministre Apollinaire Kyélem a obtenu 64 voix pour, 4 contre et 1 abstention, suite aux votes, pour l’adoption de sa déclaration de politique générale devant les membres de l’Assemblée législative de Transition.

A l’issu des votes, le président de l’Assemblée législative de transition, Dr Ousmane Bougouma n’a pas manqué d’adresser ses félicitations au premier ministre, au nom de tous les représentants à l’ALT. 

Lorsqu’il s’est adressé aux membres de l’ALT, le premier ministre Apollinaire Kyélem a fait comprendre que l’exécutif et le législatif ont une une mission commune: celle de rendre le Burkina Faso aux Burkinabè et d’essayer de le mettre sur les rails afin que sa destinée soit plus sécurisée. 

C’est ainsi qu’il a demandé à l’Assemblée législative de transition de donner au gouvernement, les moyens d’action afin de répondre aux aspirations du peuple. Ces aspirations sont  selon lui, la restauration de l’intégrité territoriale du pays et la sécurisation des personnes et des biens; le bien-être des Burkinabè;  et la refondation de la société par une gouvernance vertueuse et visionnaire. 

Le gouvernement va veiller à la mise en place d’un plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition, indique le chef du gouvernement. Et ce plan de réponse devra coûter environ la somme de 240 milliards de F CFA, au profit de plus de trois millions de personnes, a-t-il fait savoir. 

Il conclut en ces termes : « Mettre fin au terrorisme au Burkina Faso, recouvrer l’intégrité territoriale du Burkina Faso, améliorer la qualité de vie des Burkinabè, refonder la société burkinabè, redonner la fierté et la dignité aux Burkinabè est un combat pour lequel, le Président Ibrahim Traoré en tout premier lieu, et moi-même, sommes engagés pour la victoire ou la mort».

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 4 =