Accueil Société Burkina Faso : Le cycliste, Francis Ducreux repose désormais au cimetière municipal...

Burkina Faso : Le cycliste, Francis Ducreux repose désormais au cimetière municipal de Gounghin

Décédé le 1er mai , Francis Ducreux a été conduit à sa dernière demeure le samedi 8 mai 2021.  Un hommage national lui a été rendu par le monde sportif burkinabè en présence des autorités, des acteurs sportifs, des parents, amis et proches. Le défunt a été élevé à la dignité de Grand officier de l’Ordre du mérite à titre posthume.

Par Soumaila Sana

Le samedi 8 mai 2021, après une cérémonie d’hommage rendu par la nation, le  régisseur  du Tour d

²u Faso, Francis Ducreux a été conduit à sa dernière demeure. C’était dans la salle des arts martiaux à l’Institut des sciences du sport et de développement humain (ISSDH) de Ouagadougou.  Des proches, des parents, des amis, le monde sportif  burkinabè et des autorités étaient  au dernier hommage au baobab du cyclisme Africain.

Une cérémonie d’hommage qui a été ponctuée par un recueillement, l’observation d’une minute de silence, une décoration à titre posthume (Grand officier de l’ordre du mérite) et une exécution de la Marseillaise et du Ditanyé. A la fin de la cérémonie, l’homme des tours d’Afrique a été conduit à sa dernière demeure, au cimetière de Gounghin ou il a été  inhumé.

Pour Cindy, la fille de Francis Ducreux, « Francis Ducreux a quitté ce monde afin de se reposer dans son pays d’adoption. » Sa première volonté a été de le ramener près d’elle en France mais l’Afrique a tant apporté à son papa et lui a permis d’être heureux. « Ainsi en guise de remerciement à ton pays d’accueil, j’ai décidé de lui laisser celui que j’aime le plus. Tu resteras toujours dans nos cœurs et merci d’avoir été un papa, un papi, un beau-père formidable » a-t- elle témoigné.

Elle a tenu à remercier toute la nation Burkinabè pour tout ce qui a été fait pour son papa. « Aujourd’hui je ne regrette pas le choix que j’ai fait, il va se reposer chez vous et c’est ce qu’il méritait.  Vous l’avez rendu un grand hommage et je vous en remercie encore pour cela. Papa était quelqu’un de passionné du cyclisme et il aimait le Burkina Faso parce qu’il est venu y vivre et réaliser sa passion. Et c’est par amour de ce  pays qu’il a été inhumé au Burkina Faso. Vous aviez du respect pour les valeurs sociales en Afrique et j’ai vu cela aujourd’hui .Je suis admirative pour votre pays et je n’ai pas de mots à dire, sinon de vous remercier infiniment ».

Selon, le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique NANA, c’est vraiment une grande tristesse qui anime le Burkina depuis la disparition de Francis Ducreux. « J’ai personnellement connu l’homme il y a de cela trente années et c’était le début de la première édition du tour du Faso. C’est quelqu’un qui s’est investi et il a occupé différents postes au sein de ce tour, celui de régisseur et ensuite en tant que collaborateur. En un mot, Francis a été un homme fidèle au Tour du Faso, au Burkina Faso et à toute l’Afrique. Il était un homme passionné du  cyclisme burkinabè  et africain. Et nous lui avions rendu un hommage qu’il fallait en sa qualité de personnalité du cyclisme. C’est l’accord sa famille qu’il est inhumé au Burkina Faso. Qu’il repose en paix sur cette terre libre du Faso ».

Quant au président de la Fédération burkinabè du cyclisme, Béréwoudgou  Ignace Amédée, la disparation de Francis Ducreux est un échec dans une école supérieur pour moi.  Parce que je suis arrivé à la tête de la faitière de la petite reine  en Août dernier, « Ducreux m’a félicité  au téléphone pour mon élection ». Nous avons commencé à travailler ensemble en décembre.

Quand il est rentré dernièrement de la France, il m’a appelé le 30 avril,  “monsieur  le président je suis rentré, je peux passer ?’’ Je lui ai dit non monsieur Ducreux, on se voit demain (1er mai) jour de la fête de travail à 10h. Et malheureusement, Dieu a décidé autrement.

Il a indiqué à la famille biologique du défunt que ce dernier n’est pas mort en Afrique mais il est mort chez lui. «  Vous n’êtes pas orphelins car vous aviez le Burkina Faso et vous aviez l’Afrique avec vous ». Et pour terminer, il a formulé les vœux afin que l’âme de Francis Ducreux puisse reposer en paix sur la terre libre du Burkina Faso.

En rappelle, Francis Ducreux, régisseur du Tour du Faso, est décédé le 1er mai 2021 à l’âge de 76 ans  à son domicile à Ouagadougou.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
16 − 7 =