Home A la une Burkina Faso : le FESPACO se tiendra du 16 au 23 octobre 2021

Burkina Faso : le FESPACO se tiendra du 16 au 23 octobre 2021

Burkina Cinéma Fespaco
Le siège du FESPACO à Ouagadougou

Le Conseil des ministres de ce mercredi 7 avril 2021 a été présidé par Roch Kabore. L’une des principales annonces du Conseil est la tenue du 16 au 23 octobre 2021 de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le Sénégal sera le pays invité d’honneur. Au titre du ministère en charge de la Sécurité, il a été adopté un rapport relatif à une demande d’autorisation pour le recrutement de 750 élèves sous-officiers et de10 commissaires de police.

Par Rama Diallo, stagiaire

La 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se tiendra du 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou. Cette 27e édition sera organisée sous le thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis », a indiqué le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Elise Thiombiano.

Selon le ministre en charge de la Communication, Ousséni Tamboura, le budget prévisionnel de cette édition est d’un peu plus de deux milliards de francs CFA.  Ce montant sera mobilisé par le budget de l’Etat et auprès des partenaires techniques et financiers. 800 films étaient attendus au départ mais à la date d’aujourd’hui plus de 900 films ont été enregistrés. Ces productions cinématographiques proviennent de 28 pays. Le Burkina Faso compte à lui seul 71 films.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture du festival vont se dérouler au Palais des sports de Ouaga 2000. Les activités, comme la foire et le marché international du cinéma, seront maintenues. Le Sénégal sera le pays invité d’honneur de cette 27e édition.

Initialement prévue pour se tenir du 27 février au 6 mars 2021, le FESPACO avait été reporté pour cause de COVID-19.

Le Conseil des ministres a également adopté au titre du ministère de la sécurité, un rapport relatif à une demande d’autorisation pour recruter 750 élèves sous-officiers de police dont 50 filles et 10 commissaires de police, a annoncé le porte-parole du gouvernement.

www.libreinfo.net