Home Société Burkina Faso : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana reste en prison

Burkina Faso : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana reste en prison

0
Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana
Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana

La Cour de cassation a rejeté, ce jeudi 27 octobre 2022, la demande de mise en liberté provisoire du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour tentative de coup d’Etat et blanchiment de capitaux. L’officier supérieur de l’armée est incarcéré depuis le 10 janvier 2022 à la Maison d’Arrêt et de Correction des Armées (MACA) de Ouagadougou.

Par Rama Diallo

L’officier supérieur de l’armée burkinabè, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana s’est vu refuser, ce jeudi 27 octobre 2022, la liberté provisoire par la Cour de cassation.

Contacté par Libreinfo.net, Me Paul Kéré indique: « La chambre criminelle de la Cour de Cassation a déclaré recevable le pourvoi formé par le colonel Zoungrana mais l’a déclaré mal fondé ». Il ajoute que « dans l’attente de la rédaction de l’arrêt de rejet du pourvoi, on peut dire juridiquement que le moyen du défaut de réponse à prétention est incontestablement un moyen de cassation ».

Et de poursuivre: « On pourrait être tenté de dire qu’en rejetant le pourvoi les juges n’ont pas voulu céder à la pression des manifestants qui réclamaient la libération du Lieutenant-Colonel Zoungrana ».

Si tel est le cas, soutient l’avocat Kéré, « le problème de l’indépendance des magistrats se posent avec acuité avec en toile de fond la violation par les hauts magistrats de leur serment car le magistrat doit rester insensible au son des sirènes de la rue et prendre ses décisions en toute sérénité. La refondation du système judiciaire est plus que nécessaire pour une bonne administration de la justice ».

C’est le 10 janvier 2022 que ce chef de l’unité spéciale, les « Mambas Verts», accusé de tentative de coup d’État et de blanchiment de capitaux, avait été emprisonné à la Maison d’Arrêt et de Correction des Armées (MACA).

Blanchi le 2 février 2022 concernant le premier chef d’accusation, l’officier ne va cependant pas quitter la MACA car il est également poursuivi pour blanchiment de capitaux.

Lire aussi: Burkina/Justice: le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana comparaît ce 12 octobre devant le Tribunal militaire

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 × 8 =