Home Société Burkina Faso: « le pouvoir de Blaise Compaoré s’était donné la mission...

Burkina Faso: « le pouvoir de Blaise Compaoré s’était donné la mission ignoble d’effacer à jamais la mémoire du Président Thomas Sankara», UNIR-MPS

0

Ceci est une déclaration de l’Union pour la renaissance -mouvement patriotique Sankariste (UNIR-MPS) à l’occasion du 15 octobre, date de commémoration de l’assassinat de Thomas Sankara, le père de la révolution burkinabè

Ce samedi 15octobre 2022, les sankaristes, progressistes et tous ceux qui sont épris de justice commémoreront le 35e anniversaire de l’assassinat du Camarade Président Thomas Sankara et 12 de ses compagnons lâchement assassinés au Conseil de l’Entente à Ouagadougou, le 15 octobre 1987.

Après l’assassinat du Président Thomas Sankara, son frère d’arme, Blaise Compaoré s’est autoproclamé Président et a régné sans partage 27 ans durant. Au-delà de bloquer l’évolution de la plainte formulée par les Avocats de la famille Sankara, le pouvoir de Blaise Compaoré s’était donné la mission ignoble d’effacer à jamais la mémoire du Président Thomas Sankara. 

Et comme il le disait lui-même, « tuer Sankara, des milliers de Sankara naîtront ».  Ainsi, Blaise Compaoré sera chassé en rappel, de façon humiliante les 30 et 31 octobre 2014 par les milliers d’héritiers  de Sankara.

La chute du régime de Blaise Compaoré va ainsi donner l’occasion d’un rebondissement dans le dossier Thomas Sankara qui a pu être instruit véritablement en 2015 avec l’ordre de poursuite donné par les autorités de Transition, notamment le Président Michel KAFANDO et le Premier Ministre Yacouba Isaac ZIDA. 

Ce long feuilleton judiciaire a connu son dénouement avec le soutien populaire des Burkinabè, des Africains et de l’humanité toute entière le 6 avril 2022. Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando qui ont été reconnus coupables de complicités d’assassinat du Président Thomas Sankara et ses compagnons ont été condamnés à vie et placés sous mandat d’arrêt international.

L’aboutissement de ce procès est l’expression plausible que nul n’est au-dessus de la loi au Burkina Faso, quel qu’en soit l’écoulement du temps et que la consécration des impunités, des injustices est à jamais révolue. Car pour l’UNIR-MPS, seule force reste à la vérité.

Ainsi la junte militaro-civile jadis dirigée par le Lt.Col. Paul Henri Sandaogo DAMIBA qui a renversé le 24 janvier 2022 un président démocratiquement élu va l’apprendre à ses dépens en voulant s’adonner à des manœuvres sordides visant à remettre en cause les acquis de notre peuple en matière d’indépendance de la Justice et en voulant garantir l’impunité à Blaise Compaoré et à ses hommes de main. 

La chute précipitée le 30 septembre 2022 de la junte Paul Henri Sandaogo DAMIBA par les jeunes officiers de notre armée et facilitée par la révolte généralisée des masses populaires le 2 octobre 2022 est un autre signal fort qui indique si besoin en était, la soif de la jeunesse burkinabè en matière de justice sociale, de bonne gouvernance et de démocratie véritable.

C’est pourquoi, il plait particulièrement à l’UNIR-MPS de saluer au passage la jeunesse consciente et déterminée qui, comme en octobre 2014, s’est farouchement opposée à ceux qui voulaient travestir notre histoire commune et stopper la marche radieuse du peuple burkinabè vers un Etat de droit avec ses exigences démocratiques.

Face aux volontés manifestes de la culture et de la promotion de l’impunité dans le jugement rendu par le tribunal militaire de Ouagadougou dans le dossier Thomas Sankara et ses compagnons, l’UNIR-MPS invite le peuple burkinabè à :

  • Rester vigilant et stoïque dans sa quête de vérité et de justice; 
  • Faire barrage à la restauration de l’ordre ancien ;
  • Préserver les acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014
  • Assumer sa révolte du 2 octobre 2022.
  • Lutter inlassablement pour une véritable alternative sankariste.

Pour l’UNIR-MPS, fidèle à son crédo, seule la vérité et la justice pourront ouvrir la voie à l’unité et la réconciliation sincère de tous les Burkinabè. En dehors de ces principes sacro-saints, toute autre démarche serait vaine.

L’UNIR-MPS salue alors la tenue effective de ce procès et exprime tous ses encouragements à tous les acteurs de la justice qui ont écrit le 6 avril 2022 une page glorieuse de l’histoire de notre pays.

Rappelant son engagement du 15 octobre 2000, l’UNIR-MPS en ces moments très douloureux pour les fils et filles du Burkina Faso appelle le peuple à rester mobilisé et soudé autour de ses aspirations essentielles et à prendre en main son destin pour le combat salvateur de la liberté, la paix et la justice comme valeurs essentielles d’une démocratie pluraliste et inclusive socle du développement harmonieux du Burkina Faso.

Enfin, saluant la mémoire de tous ceux qui sont tombés pour la patrie, l’UNIR-MPS félicite et encourage les Forces de Défenses et de Sécurité (FDS) pour leur héroïsme et leur bravoure dans la lutte quotidienne contre le terrorisme et le banditisme.

En souhaitant prompt rétablissement aux bléssés, l’UNIR-MPS  reste compatissant avec toutes les victimes et en particulier avec les Personnes Déplacées Internes (PDI) dont le nombre ne cesse de croître chaque jour.

15 octobre 1987-15 octobre 2022, cela fait 35 ans. Mais l’idéal du Président Thomas Isidore Noël SANKARA est plus que jamais triomphant malgré l’absence d’une unité organisationnelle qui aurait permis à notre peuple de réaliser par lui même son propre rêve.

C’est pourquoi l’UNIR-MPS de cessera jamais de lancer un vibrant appel à tous les sankaristes et aux progressistes de tous bords de sonner ensemble le tocsin avec la jeunesse sankariste consciente et émancipée qui peut s’affirmer en relève incontestable pour assumer son destin pour la postérité.

C’est avec cette citation du Capitaine Thomas SANKARA : « l’esclave qui ne se bat pas pour se défaire de ses chaines, ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort… » que je souhaite une bonne commémoration du 35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de ses compagnons.

Avec le peuple, victoire !

Fait à Ouagadougou, le 14 octobre 2022

Le Président

Me Bénéwendé Stanislas SANKARA

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 − 7 =