Home Société Burkina Faso : Le premier ministre Albert Ouédraogo visite les déplacés internes...

Burkina Faso : Le premier ministre Albert Ouédraogo visite les déplacés internes de Kongoussi

0
déplacés internes
Le premier ministre Albert Ouédraogo sur le site des déplacés internes à Kongounsi

Le premier ministre Albert Ouédraogo a fait sa première sortie officielle le mardi 29 mars 2022 à Kongoussi, dans la province du Bam, région du Centre Nord. Il y est allé pour s’enquérir des conditions de vie des Personnes déplacées internes (PDI).

Par Rama Diallo

Le Chef du gouvernement Albert Ouédraogo était accompagné du Gouverneur de la région du Centre-nord, Blaise Ouédraogo, des ministres de l’Action humanitaire, Lazare Windlassida Zoungrana, de la Santé et de l’Hygiène publique, Robert Lucien  Kargougou, des Sports, de la Jeunesse et de l’Emploi, Abdoul Wabou Drabo.

Ils ont visité deux sites des déplacés internes de la ville de Kongoussi ce 29 mars. Ce sont les sites de HCR Wendkouni, situé au secteur 2 qui abrite 884 personnes déplacées internes et  celui de HCR Maison d’arrêt sis au secteur 1, avec 1 005 déplacés qui ont été visités par les autorités.

Selon le Premier ministre, ce déplacement lui a permis de se faire une idée des difficultés rencontrées dans la prise en charge des personnes déplacées, mais aussi de voir le travail qui est fait par les agents humanitaires et étatiques et par les Forces de défense et de sécurité (FDS).

A l’écouter, les autorités sont à pied d’œuvre pour améliorer la situation. « Le Gouvernement travaille d’arrache-pied pour améliorer votre situation et trouver des solutions rapides pour un retour de la paix dans notre pays », a-t-il déclaré, s’adressant aux déplacés.

Les déplacés internes ont remercié le premier ministre et sa délégation pour la visite. Ce fut l’occasion pour eux de demander aux autorités, de recruter plus de VDP, pour épauler les FDS dans la lutte contre le terrorisme.

Depuis plusieurs années maintenant, certains villages de la province du Bam sont touchés par le phénomène du terrorisme.

De plus en plus, les villages de cette zone se vident de leurs populations, pour rejoindre Kogounsi le chef lieu de la province.

Autrefois reconnue comme l’une des provinces qui produit des légumineuses, aujourd’hui, à cause de la situation sécuritaire, la province n’arrive plus à produire comme avant. Une situation qui agit sur tout le pays.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 × 19 =